Présentant le 10 septembre son projet pour la présidentielle, de Villiers a développé son programme pour l’école. Qui se résume en quelques idées fortes.

 

D’abord, « on fera flotter chaque matin le drapeau tricolore dans les cours d’école ». Et lorsqu’il n’y aura pas de vent, on demandera aux élèves de péter tous ensemble pour donner un peu d’air au drapeau.

 

Bien sûr, les élèves porteront la blouse ou l’uniforme.

 

Enfin, chaque semaine, les élèves recevront « une heure d’enseignement des valeurs patriotiques ». Voilà donc, après Sarkozy et quelques autres, le projet éducatif d’un candidat à la présidence de la république. On se permet quand même de faire observer, qu’en matière d’école, les propositions d’un type parfois pire que Le Pen dans ses délires racistes, sont curieusement proches de celles d’autres candidats dits « civilisés », de droite comme de gauche. Mais ça n’est sans doute qu’un hasard.