31 juillet 2009

"C'est comme s'il y avait deux vies..."

« (...) C’est comme s’il y avait deux vies : l’une, sérieuse, respectueuse, l’autre inférieure quoique tolérée avec indulgence. Nous disons : le futur homme, le futur travailleur, le futur citoyen. Ce qui veut dire que la vraie vie, les choses sérieuses commenceront pour eux plus tard, dans un avenir lointain. Nous condescendons à ce qu’ils tournent autour de nous, mais sans eux, la vie semble bien plus commode. Eh bien non, puisque les enfants ont toujours été et seront toujours. Ils ne nous sont pas tombés du ciel par surprise... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2009

Une brutale sanction politique

« Jusqu'à ce jour, les sanctions, aussi disproportionnées soient-elles, ne nous ont pas fait reculer. Elles ont au contraire suscité un élan de sympathie dans l'opinion publique que le pouvoir aurait tort de mésestimer. De nombreux enseignants du primaire qui n'ont jamais accepté ces réformes destructrices sans pour autant les contester trop ouvertement se sont montrés solidaires, y compris financièrement, et nous ont encouragés à ne pas céder. Nous avons également le soutien massif des parents de nos élèves et cela est décisif. C'est... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:24 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
22 juillet 2009

"L'histoire et les trois mémoires"

« En nous interrogeant sur l’histoire et sur la mémoire, nous nous situons d’emblée au cœur du problème culturel de l’école. Celle-ci, principalement au niveau du collège, est le lieu d’une acculturation forcée. La transmission obligatoire d’une culture produite pour les élites sociales du XIXe siècle à des jeunes de la fin du XXe siècle explique qu’ils soient incapables dans leur majorité, psychiquement et mentalement de se l’approprier. Non par défaut d’intelligence, mais parce qu’ils sont les enfants d’une société différente :... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 juillet 2009

Un courtisan récompensé

Pour ses bons et loyaux services et son dévouement sans faille au sarkozysme éducatif, Brighelli vient d’être fait chevalier de la légion d’honneur sur proposition de son ministre de tutelle. Brighelli le rebelle, Brighelli l’insoumis, Brighelli le martyr tombe le masque une nouvelle fois devant Brighelli le flatteur, Brighelli le courtisan, toujours à son affaire sous les ors de la république et dans les cabinets ministériels. On sait de longue date ce qu’il en est de ce soi-disant esprit de résistance mis en avant dans la mouvance... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
14 juillet 2009

Et il faudrait en être fier ?

185 milliards d’euros de crédits militaires pour la période 2009-2014 (loi de programmation militaire). Les économies, c’est bon pour l’éducation, la santé, l’emploi, l’environnement, en un mot, pour les civils mais pour l’armée, rien n’est jamais trop cher. Les chiffres donnent le tournis : Sarkozy a encore rappelé ce matin que le gouvernement consacrerait 377 milliards d’euros sur les 12 prochaines années rien que pour la modernisation des équipements militaires. « Les Français doivent savoir qu’ils sont en sécurité parce que nous... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:18 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
13 juillet 2009

Au lycée, l'UMP s'affiche apolitique

Alors que Tristan Sadeghi se voit toujours refuser par le proviseur du lycée parisien Maurice-Ravel son inscription en terminale pour la rentrée prochaine, une curieuse polémique se développe depuis quelques jours autour du lycéen, l’un des principaux organisateurs du blocage de l’établissement l’hiver dernier, dans le cadre de la contestation du projet Darcos sur la réforme des lycées.  Pour l’AFP, il y aurait une «mobilisation dans la rue et sur le net pour et contre le lycéen bloqueur », information reprise et... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 09:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 juillet 2009

Pendant les vacances, la répression continue

Il n’est même plus nécessaire de désobéir pour être sanctionné : trente stagiaires IUFM de Haute-Garonne à qui l’EN vient de refuser la titularisation, en font l’expérience. Motif : ils critiquent la politique éducative du gouvernement (Libé, 08/07/2009). Il faut s’aveugler pour ne pas voir qu’avec Sarkozy le débat politique n’est plus un droit.
Posté par B Girard à 09:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 juillet 2009

Désobéisseurs : suite et pas fin

« (...) Que dire d’une Éducation nationale qui, au lieu de chercher en quoi elle peut permettre à chacun de ses membres d’apporter une contribution à l’œuvre commune préfère contrôler leur servilité ? Car, au fond, l’attitude d’Alain Refalo est bien celle d’un citoyen solidaire des ambitions de l’École de la République et qui veut prendre lucidement sa responsabilité dans la réussite de tous les élèves. L’Éducation nationale peut décider de sanctionner les « désobéisseurs » : cela signifiera qu’elle a renoncé à les convaincre,... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
03 juillet 2009

Violences et incivilités à l'école

A l’occasion du changement de titulaire à l’Education nationale, l’Express donne la parole à cinq anciens ministres. Ferry règle ses comptes avec un « salaud » : « Le plus terrible, ce fut la presse de caniveau, notamment Le Canard enchaîné, quand on a prétendu que j'avais "une nurse anglaise et des draps de satin" (sic), que j'avais acheté une voiture à ma femme sur fonds publics, organisé des fêtes au ministère pour mes filles (qui avaient 2 et 3 ans !). C'était évidemment grotesque, mais cela me faisait... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juillet 2009

Jusqu'où iront-ils ?

Alors que la nouvelle loi sur les bandes et l’intrusion dans les établissements scolaires n’est même pas encore adoptée – elle doit passer dans les jours qui viennent devant le Sénat – elle est déjà dépassée et les policiers, seuls inspirateurs des lois en la matière, poussent à aller plus loin. Suite à l’agression dont deux d’entre eux ont été victimes dans la nuit de lundi à mardi à Gagny – l’histoire ne dit pas s’ils étaient en contrôle de faciès – un de leur syndicat, Alliance, s’interroge « sur les sanctions qui doivent être... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]