29 avril 2010

Gendarme et mémoire

La mairie de Parthenay tient  beaucoup à ce détail : contrairement à ce que l'on croyait,  Ida Grinspan, ancienne déportée d’Auschwitz, n’avait pas été arrêtée à 14 ans par des « gendarmes » français mais par des « hommes ». Son témoignage dans lequel elle évoquait son arrestation par des gendarmes, qui devait être lu par des collégiens dans le cadre d’une cérémonie commémorative, a été censuré par la mairie de Parthenay. Dans un premier temps, sous la pression de l’adjoint au maire, ancien gendarme, l’enseignante avait... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 avril 2010

Villiers-le-Bel

« (…) En vérité, cette société est devenue si incapable de dire positivement ce qu'elle est ni ce qu'elle veut, qu'elle ne sait plus se définir que contre la banlieue (…). » Ce bref post pour relayer un appel à soutien aux incarcérés de Villiers-le-Bel. Emprisonnés pour certains d’entre eux depuis plus de deux ans, ils passent en jugement le 21 juin prochain. Parce qu’effectivement, en France, on peut être incarcéré pendant plus de deux ans sans jugement. Le document rappelle à juste titre que « les deux seuls morts dans cette... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 avril 2010

Suppression des allocs : une société infantilisée

« (…) sur les allocations, il faut faire attention. Beaucoup ne sont pas destinées aux enfants. Les pères boivent et jouent avec cet argent, c’est la triste réalité ». Ces propos (d’après boire ?) sont de Chantal Brunel, député UMP, ex porte-parole du mouvement (Vousnousils, 24/04/2010). Au 19e siècle, dans le débat sur le bien-fondé de la gratuité de l’école primaire, avant les lois Ferry,  les notables opposaient cet argument paternaliste, plein de morgue pour les petites gens : l’école gratuite aura pour effet, en dispensant... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 11:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 avril 2010

Défaillance technique ?

Pour des raisons qui m’échappent, la photo sacrilège placée dans mon post d’hier connaît des problèmes d’affichage. Comme je n’ai pas le temps de m’en préoccuper, je laisse à nouveau en lien le site où je l’avais récupérée. Le plus drôle, c’est qu’une photo dont la diffusion n’était sans doute au départ que confidentielle a pu faire en quelques heures, grâce à Eric Ciotti, le tour du net. Bon, de toutes façons, pour ceux qui veulent vraiment savoir à quoi ressemble un drapeau essuyant une fesse, rien n’empêche d’essayer…
Posté par B Girard à 13:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 avril 2010

Fesses dévoilées, femmes voilées : la droite se recentre sur ses fondamentaux

Une photo montrant un homme s’essuyant les fesses avec le drapeau français. Une photo qui vaut surtout par les réactions « outragées » de certains milieux politiques (Le Monde, 21/04/2010, le Post, 21/04/2010). A l’UMP et au gouvernement, comme le réclame Alliot-Marie, on prépare sûrement une nouvelle loi, à voter de toute urgence, sanctionnant ce crime inqualifiable. Un des plus actifs en la matière reste l’inénarrable Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, qui voit dans cette photo une insulte larmoyant aux "familles des... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 avril 2010

Police, encore

Un projet de loi, de toute urgence, contre l’absentéisme scolaire (Le Monde, 20/04/2010). C’est la dernière trouvaille de Sarkozy, en sortie sécuritaire dans le 93. Les états généraux sur la violence à l’école sont déjà loin et, fidèle à sa ligne de conduite, le gouvernement montre qu’il n’en a rien retenu. Toujours le même mépris pour les partenaires, réduits à faire de la figuration, au rôle de faire-valoir. Dans le cas présent, l’effet d’annonce risque d’être singulièrement limité : les invectives, les mouvements du menton, la... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2010

Identité nationale : l'école en otage

Alors que le résultat le plus évident du débat sur l’identité nationale aura été de faire progresser l’électorat d’extrême-droite - qui a trouvé là une légitimité supplémentaire – au scrutin régional, l’Education nationale s’est trouvée une nouvelle fois mise à contribution avec l’organisation, le 1er avril dernier, d’un séminaire  sur « L’Ecole et la nation », confié à l’INRP. Si de nombreux historiens ont eu l’occasion de dire tout le mal qu’ils pensaient de ce débat identitaire où un affichage prétendument scientifique cache... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 avril 2010

Et maintenant ?

« (…) Nous devons d’urgence repenser à nouveau nos modes d’action pour être à la hauteur du terrible défi que nous a lancé ce gouvernement. Le ministère exige une soumission inconditionnelle des personnels pour qu’ils obéissent et appliquent sans discuter les réformes. Là est le curseur qui permet de mesurer le niveau de résistance ou de résignation de la profession. Allons-nous continuer à manifester et à faire grève contre ces réformes et une fois revenus dans nos classes, les mettre en pratique bien sagement ? Faut-il rappeler aux... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:40 - Commentaires [11] - Permalien [#]
06 avril 2010

Intrusion

Sans vouloir faire de mauvais esprit, on va finir par penser que la vidéosurveillance serait bien utile pour protéger les lycées des intrusions policières. 12 policiers, pas moins, pour arrêter trois lycéens après une altercation verbale avec une autre élève, fille de policière (Nouvel Obs, 06/04/2010). Fouille au corps, menottage, fichage, prélèvement d’ADN, les policiers s’en sont une nouvelle fois donné à cœur joie dans une opération dont la finalité apparaît, comme à chaque fois, sans rapport avec la sécurité, mais destinée à... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 avril 2010

Brevet

Avec la suppression du DNB, la presse tient son nouveau sujet d’actualité. Pour quelques jours seulement, bien évidemment. Après, on reviendra à la violence scolaire. On observe que les parlementaires à l’origine de l’idée semblent davantage préoccupés par le coût de l’examen que par sa pertinence. Il n’y a effectivement pas grand monde pour prendre au sérieux un examen qui remonte, dans sa forme actuelle, avec ses trois épreuves écrites, au milieu des années 80, voulu par Chevènement, qui souhaitait par là restaurer les saines... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]