Alliot-Marie s’apprête à déposer un projet de loi punissant l’outrage au drapeau français. Un projet qui prévoit « une contravention de cinquième classe, punie de 1500 euros d’amende, qui permettra de sanctionner, d’une part, le fait de dégrader ou d’utiliser de façon indécente le drapeau tricolore dans un lieu public ou ouvert au public et d’autre part, de diffuser par tous moyens la représentation de ces faits » (le Monde, 03/06/2010).

Avec cette loi, c’est la plus élémentaire des libertés de conscience et d'expression qui se trouve bafouée, garantie par toutes les déclarations relatives aux droits de l’homme. Pour le texte de ces déclarations, je renvoie à mon post du 21/04/2010 et à la photo qui l’illustrait. Outrager le drapeau, c’est défendre les droits de l’homme.

drapeau