Trois jeunes filles, trois dangereuses délinquantes à n’en pas douter, placées en garde à vue après avoir brûlé deux drapeaux tricolores (le Parisien, 18/03/2011). La France, effectivement, pour se consoler d’avoir dépénalisé le racisme, s’est rattrapée en pénalisant l’outrage  aux symboles nationaux. Et lorsque qu’un ministre de l’Intérieur se laisse aller aux pires invectives racistes, qu’il en tire gloire, même, aux yeux de son électorat, se torcher avec un drapeau vous conduit devant les tribunaux. Deux drapeaux brûlés ? C’est bien peu pour en finir avec le racisme.

drapeau