29 janvier 2013

Les rythmes scolaires contre l'histoire de France

Réforme des rythmes scolaires ? Ou plutôt tempête dans un verre d’eau ? Ce qui devait être une mesure phare de la loi d’orientation a surtout donné lieu à une très médiatique dénonciation du « corporatisme » supposé des enseignants, une campagne dont la virulence contraste curieusement avec la portée réelle de la réforme en question. Une mention toute spéciale sera attribuée au Monde (22/01/2013) pour son fracassant éditorial sur le « lamentable corporatisme étriqué » des profs, ces égoïstes jouant leur... [Lire la suite]
13 janvier 2013

L'éducation civique au collège, ça sert aussi à faire la guerre

Dans le but d’entraîner les élèves de troisième à l’épreuve  écrite d’éducation civique – car en France, le civisme est soluble dans l’examen écrit – l’académie de Nantes a préparé et mis en ligne un sujet test : les missions de l’armée française. Pourquoi pas, sauf que, dans le cas présent, les candidats ne sont pas évalués sur leur esprit critique, leurs capacités de raisonnement, ni même rédactionnelles mais exclusivement – dans le cadre d’une stricte grille de « réponses attendues » - sur leur disposition à... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
05 janvier 2013

L' Ecole catholique contre le mariage pour tous : une polémique providentielle

Une polémique comme on les aime, en France et dont on ne se lasse jamais, avec ses phrases choc (« Peilllon tance l’Ecole catholique » … « l’Ecole catholique rappelée à l’ordre » etc), ses camps bien tranchés (l’Eglise contre la République, les laïcs contre les curés), ses poncifs et ses clichés. Dans ce registre, une mention toute spéciale sera attribuée à Libération ("L'enseignement catholique en fait-il trop sur le mariage pour tous ?", 04/01/2013) pour sa photo censée illustrée le différend opposant le ministre... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 janvier 2013

Le gouvernement enterre la Maison de l’histoire de France et déterre l’éducation patriotique et militaire.

Il a suffi d’un simple décret paru au Journal officiel (26 décembre 2012) pour enterrer la Maison de l’histoire de France. Une mesure règlementaire qui met certes fin à l’un des symboles les plus controversés de l’époque sarkozyenne mais qui ne solde probablement pas les comptes en matière de promotion de l’identité nationale, un domaine décidément imperméable aux changements de majorité politique. La Maison de l’histoire de France aux oubliettes, reste l’histoire de France, défendue avec une bien curieuse ardeur par le ministre de... [Lire la suite]