Dans la curieuse nébuleuse appelant à manifester dimanche contre le mariage pour tous, 170 juristes ont adressé une lettre au Sénat pour dénoncer « le marché aux enfants en France » que la loi préparerait en douce. Parmi les signataires, un nom qui nous rappelle quelque chose : André Varinard, l’auteur d’un rapport sur la délinquance des mineurs (2008) dans lequel il recommandait l’emprisonnement des enfants de 12 ans - initiative que Dati, sa ministre de tutelle, trouvait excellente - ou encore qu'un jeune condamné soit tenu de fréquenter son établissement scolaire dans la semaine  avant de purger sa peine de prison durant le week-end. Cela ne s'invente pas. Un grand défenseur des enfants, donc, ce Varinard...

C’est fou la sollicitude que les adversaires de la loi Taubira – comme, d'ailleurs, ceux de l’avortement, du Pacs, du divorce par consentement mutuel – éprouvent pour les enfants. Enfin, les enfants pas encore nés, les enfants virtuels ou tout petits, parce qu’à partir d’un certain âge, les enfants, on s’en méfie…

 

B. Girard