18 mai 2015

Réforme du collège : une polémique qui choisit mal sa cible

Hurler au loup tout en se trompant de cible : c’est la curieuse impression qui ressort de la polémique entretenue ces dernières semaines autour de la réforme du collège et, accessoirement, des programmes d’histoire. Un peu comme si l’enseignement des Capétiens directs, des batailles napoléoniennes ou du grec ancien l’emportait en priorité sur la lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales à l’école. Une confusion qui, indéniablement, en dit long sur la société qui l’entretient. Deux nouvelles enquêtes - ... [Lire la suite]
12 mai 2015

Enseignement de l'histoire : reculade politique, compromission idéologique

Trois questions simples : Peut-on, en France, enseigner une histoire qui ne soit pas à visée liturgique ? Non. Qui décrète ce que l’on doit croire sur le passé, puisque, décidément, il s’agit d’une croyance ? Le président de la république. De quelle source s’inspire-t-il ? Principalement du Figaro et des médias grand public. On s’y attendait : quelques jours à peine après la parution des projets de programmes pour les cycles 3 et 4, Hollande, suivi, dans la foulée, de Najat Vallaud-Belkacem, désavoue le... [Lire la suite]
08 mai 2015

Commémorer le 8 Mai ? Pas avec des élèves au garde-à-vous

«  (…) L’éducation que j’avais reçue de mes parents m’imposait une attitude respectueuse à l’égard de tous les adultes et surtout des personnes très âgées, indépendamment du milieu dont ils sortaient. Je considérais comme mon premier devoir de porter secours en cas de besoin et de me soumettre à tous les ordres, à tous les désirs de mes parents, de mes instituteurs, de monsieur le curé, de tous les adultes et même des domestiques. A mes yeux, ils avaient toujours raison, quoi qu’ils disent. Ces principes de mon éducation ont... [Lire la suite]