08 décembre 2011

Prise d'otages

Ca remonte à loin – au 9 septembre 2002 - au détour d’une des premières lois dites « de sécurité intérieure »,  inspirée par un ministre de l’Intérieur qui fera son chemin depuis (on espère qu’il est aujourd’hui au bout du chemin), était créé le délit d’ « outrage à enseignant », passible de 6 mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende. Depuis, que de fortes paroles n’a-t-on entendues, ponctuées de mâles résolutions sur le nécessaire respect dû aux enseignants et l’impératif absolu de restaurer leur... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2011

Statistiques, encore

Le ministre de la Statistique et de l’Evaluation nationales, nouvelle dénomination du ministère de l’Education nationale, a communiqué aujourd’hui (sur iTélé, la chaîne culturelle) sur deux thèmes qui lui sont chers et où sa ténacité fait merveille : l’absentéisme scolaire et les ERS.Sur les 32 000 cas relevés d’absentéisme, 99, 5% ont été résolus « uniquement en convoquant les parents », explique Chatel et 160 familles ont fait l’objet d’une suspension des allocations familiales. « Ca marche », se... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 novembre 2011

Notation des profs : où sont les pétitionnaires ?

La pétition demandant le retrait du projet sur l’évaluation des enseignants a recueilli à ce jour 43 000 signatures, ce qui n’a rien d’époustouflant au regard des 800 000 profs concernés. Plusieurs hypothèses : - une défaillance technique du site hébergeant la pétition : pour ce qui me concerne, le mail de confirmation est arrivé en spam ; - la conviction – quand même hasardeuse – qu’une prochaine alternance politique enverra le projet à la corbeille ; - la confirmation que les profs n’ont jamais aussi... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 novembre 2011

Gérontocratie contre démocratie

Les jeunes jugés égoïstes, paresseux, intolérants, indisciplinés : c’est le jugement très négatif que l’opinion publique, notamment la plus âgée, porte sur la jeunesse (Le Monde, 23/11/2011). Des leçons de tolérance données par une classe d’âge qui vote majoritairement et sans état d’âme Le Pen ou Sarkozy, cela ne manque pas de piquant. Pour ce qui est de l’égoïsme, les plus vieux, qui ont connu le plein emploi et la retraite assurée, seraient quand même bien inspirés de s’interroger sur l’héritage qu’ils laissent aux... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2011

Le camelot du président

«Chatel porte à 2000 euros le salaire des jeunes profs » (Le Figaro, 24/11/2011). Pourquoi donc cette annonce de Chatel en période de restrictions budgétaires ? Seul un mauvais esprit comme le mien peut y voir une manœuvre à destination de l’opinion publique à deux semaines d’une grève annoncée. Accessoirement, ça permet, l’air de ne pas y toucher, de relancer les attaques habituelles contre les fonctionnaires trop payés et toujours en grève. Amusant, d’ailleurs, de voir les titres de la (bonne) presse sur les 2000 euros,... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2011

Charognards

On a beau chercher, on ne voit pas d’autre terme pour désigner ces politiciens, ces médias aussi, qui se livrent à une exploitation éhontée de la mort d’une collégienne en Haute-Loire. Une mort tragique mais qu’aucune considération n’aurait dû autoriser à porter sur la place publique, à traiter comme un fait de société. Oui mais voilà, en période électorale, pourquoi faudrait-il se priver de flatter une nouvelle fois les instincts les plus bas, dont on attend les suffrages ?Les analyses à deux balles sur « cette jeunesse de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 novembre 2011

Avec Chatel, il n'y a plus d'élèves en échec, rien que des préapprentis

A écouter Chatel (les Echos, 17/11/2011), on en vient à se demander à quoi peut bien servir le projet éducatif de l’UMP pour 2012, puisque, si l’on en croit le ministre, tout a déjà été réalisé : les élèves progressent, les profs, mieux formés, sont récompensés par de meilleurs salaires,  la masterisation est un succès. Chatel ? Le plus grand des ministres de l’Education nationale depuis Jules Ferry. Mais dans ces conditions, puisque tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, pourquoi cette faveur du ministre et... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
14 novembre 2011

Education : la droite refoulée mais décomplexée

Avec la proposition d’imposer l’uniforme dans les établissements scolaires, l’UMP retrouve ses vieilles obsessions et ses réflexes d’ayatollah. Il y a près de dix ans déjà, avec sa grossièreté coutumière, Darcos voyait dans les lycéennes des jeunes filles « qui se rendent désirables, jouent de leur charme ». L’argument avancé – « gommer les inégalités » - ne manque pas de piquant quand on sait à quel point les inégalités se sont accrues avec la droite. Pour ce qui est de l’égalité à l’école, on aura du mal à en... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 novembre 2011

Les profs du privé en otage... en attendant les autres

Le 9 novembre dernier, prenant la parole dans le cadre du congrès national de l’UNETP, le délégué général à l’action politique du Secrétariat à l’enseignement catholique évoque, au détour d’une phrase, la révision du statut des enseignants : « elle sera possible – affirme-t-il – avec la création d’un nouveau corps d’enseignants qui effectueront davantage d’heures de cours » (Le Café pédagogique, 10/11/2011). Le futur de l’indicatif semble indiquer que le principe en est déjà adopté.Une annonce qui ne laisse pas de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 novembre 2011

"La fuite vers le privé" : un discours pour faire peur

La manifestation de l’Enseignement privé le 5 novembre dernier à Rennes révèle chez ses organisateurs une inquiétude larvée qui dépasse largement le motif affiché de la suppression des postes d’enseignants. L’« impressionnant succès» de l’Enseignement catholique que certains commentateurs peu avisés ou mal intentionnés (le Figaro, 04/10/2011) croient pouvoir opposer aux difficultés plus globales du système éducatif, ne résiste ni à l’analyse ni aux chiffres. En termes de fréquentation, les enquêtes disponibles auprès du... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]