14 avril 2014

Communautarisme à l'école : une "enquête" du Figaro aux allures de canular

La ficelle est toujours aussi grosse mais tant que l’opinion publique ne s’en lasse pas, pourquoi s’en priver ? Le Figaro (14/04/2014) en rajoute une couche sur « le communautarisme musulman [qui] défie l’école ». Se basant sur une enquête de police confidentielle – tellement confidentielle qu’on n’en trouve nulle part la trace – le quotidien entretient avec obstination la grande frayeur de son lectorat. Le procédé est classique : aucune information sérieuse ni vérifiable, avec en prime des  montages photos... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
08 avril 2014

La messe est dite

Tout ça pour ça ? Il n’était pourtant pas terrible, le bilan du ministre sortant : la refonte des programmes repoussée à toujours plus tard ; le sacro-saint statut des profs infléchi à la marge mais en réalité reconduit d’années en années ; la réforme de leur formation toujours balbutiante ; rien sur les examens (on continue dans le burlesque avec le DNB) ; rien sur le collège ; rien sur le lycée ; une administration centrale immuable et une hiérarchie toujours aussi étouffante. Il n’y avait... [Lire la suite]
31 mars 2014

Le pire des choix

Premier ministre ? Valls, c’est celui qui, par sa posture, ses discours, son action, a contribué à légitimer encore plus la parole de la droite et même de l’extrême-droite. L’abstention massive de l’électorat de gauche aux municipales le vise directement. Elle est un signal clair : Valls n’est pas un homme de gauche. Sa notoriété, fabriquée de toutes pièces par les sondages, montre à quel point la politique a été durablement gangrenée par les années Sarkozy dont il est finalement un pur produit : le populisme, le verbe... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 février 2014

Rythmes scolaires, programmes, statut des profs : la refondation enterrée

L’annonce du report à la rentrée 2016 de l’entrée en vigueur des nouveaux programmes scolaires  vient conclure toute une série de reculs notifiés ces dernières semaines et dissiper les ultimes illusions que l’on pouvait encore entretenir sur la volonté réformatrice du gouvernement : la refondation de l’école, censée combiner dans une même approche une refonte des contenus de l’enseignement, des rythmes scolaires équilibrés et une redéfinition du travail des enseignants,  est morte avant même d’avoir vu le jour. La... [Lire la suite]
09 février 2014

Les apôtres de la laïcité laissent les clés de l'école à la pire des droites

« [La laïcité] implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre. » Cette formule, tirée de la charte de la laïcité affichée depuis quelques mois dans tous les établissements scolaires, prend depuis quelques jours une saveur toute particulière après le piteux abandon du projet de loi sur la famille et la brutale intrusion de mouvements intégristes dans les questions éducatives. ... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
20 janvier 2014

Après l'absentéisme, le cannabis : Ciotti éducateur

Ciotti, il faut bien le lui reconnaître, a de la suite dans les idées : pourfendeur infatigable du crime et de la délinquance, son activité législative débridée le conduit à déposer chaque mois ou presque une nouvelle proposition de loi touchant à des domaines qui lui tiennent à cœur. Les dernières en date : proposition relative à la lutte contre la fraude aux prestations sociales, proposition visant à renforcer la répression de la délinquance, proposition visant à étendre l’usage légal de la force armée par les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 janvier 2014

Calendrier scolaire : le patronat impose son rythme

Calendrier scolaire, clap de fin. En modifiant le calendrier scolaire 2016-2017 comme le lui demandait le lobby du tourisme, Peillon rend encore plus hypothétique une réforme de fond des rythmes scolaires. Une capitulation assez honteuse à vrai dire et que rien ne justifiait. En 2016, donc, les congés de Noël débuteront le vendredi 16 décembre, soit neuf jours avant Noël ( !) et les élèves reprendront la classe le surlendemain du Jour de l’an. Avec, dans la zone C,  des vacances de printemps avancées du 8 au 24 avril,... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 décembre 2013

La gauche et l'école : le changement, ce n'est pas maintenant

Une nouvelle fois, le gouvernement a donc reculé : cette fois-ci, grâce à Vincent Peilllon, les profs de CGPE continueront donc à toucher des salaires deux à trois fois supérieurs à ceux de leurs collègues pour une obligation de service deux fois moins importante. Symptomatique d’une gauche frileuse et trouillarde, cette piteuse dérobade n’est pas une surprise : aujourd’hui, il n’y a guère que les Roms et les sans-papiers – comme c’est curieux - pour ne pas réussir à faire reculer le gouvernement. Une nouvelle démission dont... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 décembre 2013

Quand les prépas entretiennent la fracture scolaire

Surréaliste, à coup sûr, cette polémique lancée par les enseignants des classes prépas mais pas seulement, tant cette revendication indécente sur les salaires en dit long sur la fracture du système éducatif français. Que des enseignants concernés par la perspective d’une baisse de revenus expriment leur mécontentement, cela peut se comprendre mais les arguments avancés pour défendre des salaires hors norme dans l’Education nationale sont profondément choquants. La Cour des comptes avait déjà donné les chiffres : 4800 euros nets... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
14 novembre 2013

Rythmes scolaires : la droite au côté des grévistes

Certes il faut convenir qu’avec sa réforme des rythmes scolaires, le ministre s’y est pris comme en manche. Qu’il est bien audacieux de qualifier de réforme une mesure qui ne s’applique qu’aux rythmes hebdomadaires. Qui ne concerne que l’école primaire pour oublier le collège et le lycée. Qu’un minimum de concertation n’aurait pas fait de mal. Que des réajustements sont sans doute souhaitables. Certes on voit bien que le ministre a cédé une fois de plus au souci de communication : que serait une rentrée scolaire sans une annonce... [Lire la suite]