27 juillet 2005

Rien compris depuis 60 ans

Sarkozy vient donc d’expulser vers l’Afghanistan une quarantaine de réfugiés. Vers l’Afghanistan, c’est-à-dire, probablement, vers la mort. « Il y en aura d’autres ! », a promis en ricanant cette sinistre fouine à casquette de flic ; la seule question qu’il se pose quant à l’émigration étant de savoir à partir de combien de charters les électeurs du FN lui apporteront leurs suffrages. Le crime de ces réfugiés ? Ils sont étrangers. Il y a 60 ans, on libérait les camps de la mort. Des millions de gens y... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2005

Rafle du Vel' d'Hiv' : détournement de mémoire

63e anniversaire de la rafle du Vel’ d’Hiv'. Aujourd’hui, de Villepin appelle – sans rire – au « devoir de mémoire ». Ma mémoire à moi me rappelle que la rafle de 1942 était le fait de la police française, des autorités françaises, sous le regard complaisant des populations françaises ; que cette rafle avait été préparée, de longue date, par le fichage systématique mené par les préfets de la république. Aujourd’hui, la police française, les autorités françaises, les préfets de la république sont à l’œuvre... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 juillet 2005

Histoire officielle, morale d'état

Si la loi du 23 février dernier, exigeant que le « rôle positif » de la colonisation soit enseigné dans les établissements scolaires, a eu pour mérite de susciter un débat sur l’ambition des parlementaires d’écrire l’histoire, il faut reconnaître que – du moins jusqu’ à présent – seul un petit nombre d’historiens, et encore moins d’enseignants, se sont montrés concernés par le sujet mais aussi que le champ de la polémique en est resté très fâcheusement limité. Que le passé colonial fasse mal à une certaine idée de la... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juillet 2005

Education nationale, inconscience nationale

Un sondage qui a dû combler d’aise de Villiers, Le Pen, Chevènement et Cie : les jeunes de 18 à 30 ans seraient seulement 7% à se sentir européens, contre 77% à se sentir français (sondage Louis-Harris pour Libération, 29/06/05). Curieusement, d’ailleurs, le quotidien en question, dans son enquête sur le thème « Pourquoi les moins de 30 ans boudent l’Europe », ne s’arrête pas sur ces chiffres, se contentant d’enfoncer les portes ouvertes : le vote non majoritaire dans cette classe d’âge lors du récent referendum s’expliquant, pour les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 juin 2005

La colonisation vue par Nathan

Ca n’a pas traîné : Nathan aura été le premier des éditeurs scolaires à s’aplatir devant la loi du 23 février 2005 demandant que « les programmes scolaires reconnaissent le rôle positif de la présence française outre-mer ». Son nouveau manuel d’histoire-géographie de la classe de 5e (édition 2005) offre aux élèves comme seul élément de réflexion sur le sujet un texte tiré d’un ouvrage de Marie Vieux-Grigorin (publié chez Nathan...), avec ce joli titre qui saura combler les vœux de nos législateurs : « Les effets positifs et négatifs... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 juin 2005

Sortir de l'histoire de France

Le rejet de la Constitution européenne et, au-delà, manifestement, de l’Europe, pose avec acuité la question de savoir pourquoi, dans une large fraction de l’opinion, des interrogations, des questions  légitimes sur l’avenir, débouchent aussi facilement sur la peur de l’étranger, la méfiance pour tout ce qui vient d’au-delà des frontières. Comme s’il allait de soi que le chômage, c’est la faute des Turcs, comme si la solution passait par les zones de rétention dans les aéroports. S’il faut chercher l’origine de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2005

Le canular du 8 mai

A L***, pour les enfants des écoles, ça s’est passé comme ça : - rassemblement devant le monument aux morts, - dépôt de gerbes sur les tombes des soldats de la Première Guerre mondiale, de la Seconde  Guerre mondiale, de la Guerre d’Indochine, de la Guerre d’Algérie (les morts de la Guerre de Cent ans n’ont pas eu droit à la leur, de gerbe, vu qu’on n’a pas retrouvé leurs corps), - rallumage de flamme (je ne connais pas la formule exacte ), - sonnerie à réveiller les morts, - accrochage de médailles... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2005

Enseigner l'histoire des enfants

Il est curieux de constater qu’alors que le champ d’investigation des historiens n’a jamais  cessé de s’étendre, sa traduction en termes de programmes scolaires est plus que réduite. Aujourd’hui comme hier, l’histoire à l’école se ramène le plus souvent aux domaines politiques, diplomatiques, militaires, économiques ; parfois, mais relativement peu, surtout pour les élèves les plus jeunes, à l’histoire sociale. Pourtant depuis, plusieurs décennies, à la suite de Philippe Ariès et de beaucoup d’autres, les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2005

Un grand homme

Donc, de Gaulle est « le plus grand Français de tous les temps », du moins pour les téléspectateurs de France 2, qui, paraît-il, l’ont plébiscité comme tel, devant l’abbé Pierre, Coluche, Victor Hugo, Edith Piaf (tiens, une femme, comme c’est curieux...) et quelques autres. Les téléspectateurs en question seraient sans doute bien en mal d’expliciter leur choix et, surtout, de préciser un peu l’idée qu’ils se font de la « grandeur » d’un individu. Alors, puisque de Gaulle est un « grand homme », le plus... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2005

La Shoah à l'école : pas seulement en parler

Au-delà de la douteuse équipée à Auschwitz de quelques lycéens de Montreuil, exploitée à outrance et instrumentalisée comme il fallait s’y attendre, le 60e anniversaire de la libération des camps nazis devrait être l’occasion de remettre en cause, ou d’interroger, la manière dont l’Education nationale  envisage la formation, chez les élèves d’aujourd’hui, d’une mémoire, d’une prise de conscience de ce que fut la Shoah. A tous les niveaux du cursus scolaire – primaire, collège et lycée – ce thème est très... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]