08 mai 2012

Pour un après 6 mai dégagé des illusions identitaires

Que les frontières soient « le problème majeur » pour Sarkozy, on a pu s’en rendre compte dimanche soir, quand, sur le coup des 18 h 30, la magie d’internet qui abolit les frontières, suisses, belges et les autres, nous apportait la bonne nouvelle, que les médias nationaux devaient garder secrète : on n’en reprenait pas pour cinq ans de Sarkozy. Un moment de satisfaction vite tempérée par le score élevé du président sortant, qui, au rythme où allaient les choses, avec une campagne allongée rien que d’une semaine,... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 mai 2012

Du bon usage de l'histoire de France (rappel urgent...)

Je remonte ici un texte paru sur Journal d’école il y a un an, le 2 mai 2011, suite à la traditionnelle manifestation du FN devant la statue de Jeanne d’Arc. Ce texte, paru sur Rue89,  avait suscité la critique et l’ironie d’un lecteur qui, dans un commentaire, me reprochait d’accorder une trop grande importance à quelque chose qui n’en méritait pas tant : jamais l’extrême-droite n’accéderait au pouvoir en France. Un an plus tard, l’extrême-droite est aux portes du pouvoir, soit sous sa forme native, soit sous sa forme... [Lire la suite]
29 avril 2012

Nos ancêtres les Gaulois ?

« Quels sont les premiers peuples connus qui ont habité la France » ? Réponse : les Gaulois. C’est une des connaissances exigées des candidats à la nationalité française dans le cadre de l’examen de culture générale qui leur sera imposé, sous forme de questionnaire, à partir du 1er juillet prochain. Une « bonne » réponse tellement entachée d’anachronisme qu’elle peine à dissimuler les intentions réelles des organisateurs de l’épreuve. En premier lieu, parce qu’aucun historien digne de ce nom ne... [Lire la suite]
19 avril 2012

Quand l'histoire au collège oublie ceux qui l'ont faite

« Dans ce livre, les bateaux naviguent ; les vagues répètent leur chanson ; les vignerons descendent des collines des Cinque Terre, sur la Riviera génoise ; les olives sont gaulées en Provence et en Grèce ; les pêcheurs tirent leurs filets sur la lagune immobile de Venise ou dans les canaux de Djerba ; des charpentiers construisent des barques pareilles aujourd’hui à celles d’hier (…) » En 1977, avec La Méditerranée, L’espace et l’histoire, Fernand Braudel se penchait sur les paysages, les hommes et... [Lire la suite]
10 mars 2012

19 mars 1962 : une mémoire à géométrie variable

Côté pile, la France « ne peut se repentir d’avoir mené la guerre d’Algérie » (le Monde, 09/03/2012), côté face, « nous avons une dette à l’égard des harkis » (Libé, 09/03/2012). En deux petites phrases, Sarkozy commémore à sa façon le cinquantième anniversaire des accords d’Evian et confirme qu’il est décidément brouillé avec l’histoire ou qu’il l’interprète à sa façon, partielle et partiale, toujours vue du même côté. Car s’il est vrai que « les harkis ont été victimes de la décolonisation », il... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 février 2012

APHG : passéisme et discours de classe pour l'enseignement de l'histoire

Les critiques adressées aux programmes d’histoire et de géographie en lycée, fortement médiatisées, et de façon très orientée, dans le cadre d’une bruyante campagne orchestrée par l’Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie (APHG), portent principalement sur l’horaire insuffisant attribué à la discipline et sur la disparition des « repères chronologiques » au profit d’une approche thématique. En réalité, une analyse superficielle et partiale du sujet.Se lamenter de la diminution de l’horaire... [Lire la suite]
23 décembre 2011

User et abuser des lois mémorielles

Il s’agirait donc de réaffirmer le rôle éminent de la France dans la défense des droits de l’homme mais aussi d’aider la Turquie à « regarder son histoire en face ». Mais lorsque ces prétentions sont le fait d’un parti politique et d’un président sous l’autorité desquels les droits de l’homme et l’histoire ont été sérieusement malmenés ces dernières années, il faut bien convenir que les prétextes avancés ne tiennent pas la route.Personne n’a été dupe de la manœuvre destinée à s’attirer la sympathie de l’électorat arménien,... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 novembre 2011

Bigeard aux Invalides : tout un symbole

Une protestation contre le transfert des cendres de Bigeard aux Invalides circule depuis quelques jours. Même si les morts qui reposent aux Invalides ne sont pas spécialement recommandables, cette initiative est quand même tout un symbole. Une pétition est en ligne. «De son vivant, le général Bigeard a toujours bénéficié de l’admiration des forces politiques les plus réactionnaires et de leur soutien actif. Et voici qu’une année après sa mort, il est de nouveau utilisé pour une manœuvre politicienne, orchestrée par le ministre de la... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2011

"L'histoire de France, fétiche de la nation"

Il y a un an déjà, Dimitri Casali, un illustre inconnu qui gagne à le rester, lançait sa polémique sur l’enseignement de l’histoire en collège, coupable, paraît-il d’effacer de la mémoire des élèves Napoléon et Louis XIV au profit du Monomotapa. On lui avait fait observer qu’il n’avait sans doute pas lu les programmes officiels où le Premier empire et Louis XIV sont toujours présents, que les civilisations sub-sahariennes occupaient à tout casser trois heures de cours sur toute l’année de cinquième mais, plus fondamentalement, qu’on... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 01:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
06 août 2011

Tuerie d'Oslo, fête nationale : l'histoire mène à tout, même au pire

Anders Breivik, l’auteur des attentats de Norvège, est-il un malade mental ou au contraire un individu doté de toutes ses facultés ? Pour légitime que soit la question, elle ne doit pas masquer l’essentiel : le poids de l’idéologie, des représentations politiques, dans la  préparation et le passage à l’acte meurtrier. Idéologie et représentations qui lui ont valu – malgré la monstruosité des faits - l’approbation, plus ou moins marquée, la sympathie ouvertement affichée, la compréhension d’une fraction de l’opinion... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 14:58 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :