18 novembre 2015

Hommage aux victimes : la leçon de civisme des jeunes aux politiques

Assemblée nationale, mardi, séance de questions au gouvernement. « Huées à n’en plus finir,  vociférations, hurlements » (Le Monde, 17/11/2015) : la droite fait son spectacle, aux anges manifestement, les morts ne sont là qu’en prétexte à autre chose, assassinés une seconde fois par des politiciens sans vergogne, exploités sans honte dans le cadre de leurs petites préoccupations électorales. Deuil national ? Mais a-t-on déjà vu un deuil sans émotion, sans compassion ? A moins que le national ne vienne à... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 novembre 2015

Brighelli a localisé les terroristes : à l'école

« Au total, les jeunes gens […]  sont les produits du système scolaire dans ce qu'il a de plus typique : une maîtrise partielle de la langue, une tendance aux clichés, une culture nulle – l'ère du vide dont parlait jadis Gilles Lipovetski, et dont il m'est déjà arrivé de faire le tour – à laquelle le Coran s'est substitué. » C’est du lourd, c’est du glauque, c’est du sordide, c’est du Brighelli, dans sa dernière tribune au Point, un hebdomadaire qui s’est fait une spécialité d’accueillir ce genre de prose :... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
14 novembre 2015

Arrêter de jouer avec l'école

La violence dans les cœurs, le venin des identités dangereuses dans les têtes, l’incapacité maladive à regarder son prochain autrement que comme l’ennemi : le terrorisme a encore de beaux jours devant lui – son histoire est d’ailleurs longue – et il faudra bien plus que les mâles postures et les discours guerriers pour l’éradiquer. On voit bien que depuis janvier, la « réponse » apportée aux attentats n’en est pas une ou que, plus précisément, elle a dû oublier quelque chose en cours de route : l’objurgation... [Lire la suite]
11 novembre 2015

A l'école comme ailleurs, en finir avec le sang impur qui abreuve les sillons

Il y a quelques jours, à Calais, plusieurs centaines de manifestants descendaient dans la rue contre la présence des migrants dans leur ville, une manifestation – paraît-il – apolitique, même si la présidente du mouvement organisateur, « Calaisiens en colère » avait rencontré Marine Le Pen peu de temps auparavant. Contre l’immigration, les symboles nationaux étaient de sortie, drapeaux tricolores et Marseillaise braillée devant la sous-préfecture, le sang impur abreuvant les sillons prenant pour l’occasion une couleur toute... [Lire la suite]
06 novembre 2015

Enseignants formés à la laïcité, école déformée par la laïcité ?

Réunis en importance haute au lycée Jean-Zay à Paris,  les référents laïcité de l’Education nationale ont sagement écouté une déclaration de Najat Vallaud-Belkacem mais également du ministre de l’Intérieur, présent à ses côtés. Tout un symbole, effectivement mais guère surprenant car sur la laïcité, c’est un bien un discours de police qu’a tenu la ministre de l’Education nationale.   La laïcité d’une seule voix…   « Forger des réflexes institutionnels communs … l’Etat doit parler d’une seule voix… Les élèves... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 14:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2015

Livret laïcité : la laïcité scolaire poursuit sa mue identitaire

Charte de la laïcité affichée dans les établissements, dorénavant intégrée au règlement scolaire puis signée par les parents, célébration d’une journée laïcité le 9 décembre, éducation morale et civique à tous les étages. Ce n’est sans doute pas suffisant puisque, ces derniers jours, chaque chef d’établissement s’est vu remettre un « livret laïcité », sorte de guide pratique destiné à l’aider, lui et son personnel, à « faire comprendre la laïcité » aux mauvais esprits et aux mécréants mais aussi à lui fournir... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 22:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
17 octobre 2015

Nouveau blog, nouvelle adresse

Suite logique de ce que j’écrivais il y a quelques jours à propos de la nouvelle orientation éditoriale de Rue89 où je bloguais ces dernières années, j’ouvre un nouveau blog sur Mediapart : Histoire, Ecole et Cie. Bien sûr, mon lectorat repart de zéro, un handicap dû en partie à mon refus – pour l’instant – de m’inscrire sur les réseaux sociaux comme Tweeter ou Facebook. Ce nouveau blog est donc plus ou moins condamné à une certaine confidentialité, ne pouvant guère compter que sur le bouche à oreille … et la publicité que les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 octobre 2015

L'éducation morale et civique, ça sert (encore et toujours) à faire la guerre

Des enfants qui meurent à la guerre, on en voit tous les jours, presqu’à nos portes. Des enfants qui jouent à la guerre, ça leur passe généralement en grandissant. Des enfants qui préparent les guerres de demain, c’est, dans les établissements scolaires, l’objet de l’éducation à la défense, partie intégrante des programmes officiels de l’Education nationale. Et lorsque, dans une école de Moselle, des enfants de 9 à 10 ans s’entrainent au maniement de fusils d’assaut, ce n’est pas la conséquence d’un excès de zèle des enseignants ou... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
15 octobre 2015

A l'école, le patriotisme, érigé en discipline scolaire, prend la place de l'histoire

On a tout dit ou presque sur la régression majeure que constituent les nouveaux programmes d’histoire en primaire et au collège : une campagne médiatique d’une rare violence accompagnant la publication d’un avant-programme pourtant peu novateur ; l’ingérence du pouvoir politique – notamment de Najat Vallaud-Belkacem – dans la mission d’un Conseil supérieur des programmes (CSP) pourtant censé travailler « en toute indépendance » ; au final, des programmes rabougris, étriqués, sans guère de rapport avec les objectifs... [Lire la suite]
07 octobre 2015

Retour du catéchisme national : et pourtant, le CSP "n'a cédé sur rien"...

Dans un entretien au Café pédagogique (06/10/2015), le président du CSP, Michel Lussault, apporte de curieuses précisions sur la nouvelle rédaction des programmes d’histoire-géographie mais en réalité s’enferre un peu plus. « Dans le cycle 2 – explique-t-il  - on place des repères, dans le 3, on privilégie le proche en histoire, dans le 4, on ouvre des perspectives ». Passons sur le 4, où les perspectives restent passablement étriquées, sur le 2 où les repères se limitent à la vie quotidienne sans guère de rapport... [Lire la suite]