22 juillet 2005

La pédagogie plutôt que l'armée

Dernière lubie du pouvoir pour tenter de remédier au chômage des jeunes : le service militaire adapté (SMA). Des volontaires de 18 à 21 ans recevraient donc dans des casernes désaffectées une formation débouchant sur un emploi. On rêve ! Tout cela serait assuré par d’anciens militaires rémunérés (leur retraite ne leur suffit pas ?) mais aussi par des enseignants détachés de l’Education nationale : l’Education nationale, qui supprime à la rentrée 3000 postes d’enseignants dans le secondaire, trouve néanmoins le moyen de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2005

Rafle du Vel' d'Hiv' : détournement de mémoire

63e anniversaire de la rafle du Vel’ d’Hiv'. Aujourd’hui, de Villepin appelle – sans rire – au « devoir de mémoire ». Ma mémoire à moi me rappelle que la rafle de 1942 était le fait de la police française, des autorités françaises, sous le regard complaisant des populations françaises ; que cette rafle avait été préparée, de longue date, par le fichage systématique mené par les préfets de la république. Aujourd’hui, la police française, les autorités françaises, les préfets de la république sont à l’œuvre... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 juillet 2005

Blasphème

62% des Français seraient donc favorables à une sanction pénale maximale de 6 mois de prison et 7500 euros d’amende en cas d’outrage au drapeau national et à la Marseillaise (sondage CSA, 21-22/06/05). Ceux qui n’ont pas encore compris à quel point la nation est un concept totalitaire pourront toujours méditer ces chiffres. Sous l’Ancien Régime, le blasphémateur avait la langue tranchée. A l’époque, l’outrage constitutif du blasphème portait sur la religion ; aujourd’hui, sur la nation st ses symboles. L’humanité... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 11:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 juillet 2005

5 mois de prison

Dieu merci, ce n’est pas encore à L*** que sévissent ces mauvais juges à qui il faut faire « payer leurs fautes ». Ici, les juges savent encore qui est leur maître et que leur toge noire est d’abord au service du pouvoir. Il y a quelques jours, les forces de l’ordre conduisent au tribunal un individu qu’ils viennent d’interpeller suite à un différend familial. « Il nous a bousculés, Monsieur le juge », viennent pleurnicher les pandores. Bousculer des forces de l’ordre ? La société ne saurait tolérer un tel scandale ! Le... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2005

Histoire officielle, morale d'état

Si la loi du 23 février dernier, exigeant que le « rôle positif » de la colonisation soit enseigné dans les établissements scolaires, a eu pour mérite de susciter un débat sur l’ambition des parlementaires d’écrire l’histoire, il faut reconnaître que – du moins jusqu’ à présent – seul un petit nombre d’historiens, et encore moins d’enseignants, se sont montrés concernés par le sujet mais aussi que le champ de la polémique en est resté très fâcheusement limité. Que le passé colonial fasse mal à une certaine idée de la... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2005

Sarkozy et le petit gitan

C’est une chance qu’il soit là, Sarkozy, à veiller nuit et jour sur notre sécurité. Hier, il a déniché un nouveau criminel de grande envergure : un petit gitan de 14 ans, responsable, a-t-il tenu à préciser, de 10% de la délinquance commise à Tarbes en 2004. Comme le nombre total de crimes et délits s’élève, pour cette même ville, à 10110, ce petit dur est donc responsable à lui tout seul de 1010 délits, pour la seule année écoulée... Le journaliste qui interviewait Sarkozy n’a même pas osé lui faire remarquer à quel point ce chiffre... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:16 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
06 juillet 2005

Marseillaise à l'école : coup de chaleur chez les socialistes

Mais jusqu’où iront-ils, les socialistes-nationaux ? Après Charasse, sénateur socialiste, qui, en mars dernier, réclamait que les enfants des écoles chantent la Marseillaise au moins une fois par ce semaine (voir sur ce blog, Marseillaise et loi Fillon, 09/04/05, Racisme, discrimination et Marseillaise, 10/04/05), aujourd’hui, c’est une certain Vallini, député socialiste, qui voudrait la leur faire chanter chaque matin. Aux USA, c’est la droite catholique ultra-réactionnaire qui exige la prière obligatoire dans les écoles publiques,... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juillet 2005

Education nationale, inconscience nationale

Un sondage qui a dû combler d’aise de Villiers, Le Pen, Chevènement et Cie : les jeunes de 18 à 30 ans seraient seulement 7% à se sentir européens, contre 77% à se sentir français (sondage Louis-Harris pour Libération, 29/06/05). Curieusement, d’ailleurs, le quotidien en question, dans son enquête sur le thème « Pourquoi les moins de 30 ans boudent l’Europe », ne s’arrête pas sur ces chiffres, se contentant d’enfoncer les portes ouvertes : le vote non majoritaire dans cette classe d’âge lors du récent referendum s’expliquant, pour les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 juin 2005

La colonisation vue par Nathan

Ca n’a pas traîné : Nathan aura été le premier des éditeurs scolaires à s’aplatir devant la loi du 23 février 2005 demandant que « les programmes scolaires reconnaissent le rôle positif de la présence française outre-mer ». Son nouveau manuel d’histoire-géographie de la classe de 5e (édition 2005) offre aux élèves comme seul élément de réflexion sur le sujet un texte tiré d’un ouvrage de Marie Vieux-Grigorin (publié chez Nathan...), avec ce joli titre qui saura combler les vœux de nos législateurs : « Les effets positifs et négatifs... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 juin 2005

Charognard

Charognard, n.m. – 1. Vautour, animal qui se nourrit de charogne – 2. Exploiteur impitoyable des malheurs des autres. Voir aussi chacal, vautour (Petit Robert, éd. 2002). P. G., 48 ans, a donc avoué avoir participé à l’assassinat de N. C., 39 ans. Quelle aubaine pour Sarkozy qui, aussitôt, tel un diable sorti de sa boîte, s’est précipité à la tribune de l’Assemblée Nationale : « Comment l’état peut-il relâcher un tel monstre ?», a-t-il martelé ; et ses mâles propos d’être aussitôt repris en boucle par... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]