14 septembre 2005

Journée internationale de la paix

Mercredi 21 septembre, c’est la Journée internationale de la paix proclamée par l’ONU. La « Décennie internationale de la promotion d’une culture de la non-violence et de la paix » profite de la circonstance pour lancer des animations et des campagnes de sensibilisation au niveau des établissements scolaires. Il faut utiliser l’occasion pour réclamer l’abrogation de la Marseillaise obligatoire. Parce que, quand même, une « culture de non-violence et de paix », ça ne va pas très bien avec le sang impur qui abreuve les sillons.
Posté par B Girard à 18:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 septembre 2005

Humiliations

Ce n’est pas nouveau mais c’est bien qu’on en parle de temps en temps. Pierre Merle, sociologue,  revient sur ce qui ressemble à une spécialité éducative bien française : l’humiliation (L’élève humilié, PUF). Oh certes, c’est moins voyant qu’autrefois – quoique les coups et les brimades n’aient pas disparu des écoles – mais les violences verbales, les attitudes désobligeantes, les vexations habilement calculées, autant de brutalités dont sont la cible des élèves qui, à un titre ou à un autre, posent problème à certains... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2005

Quand l'école de la république fait le lit de l'extrême-droite

Attention ! Dans le texte ci-dessous, regardez bien où s'ouvrent et se ferment les guillemets...   L'école d'aujourd'hui est "une machine à produire de l'échec (...) Comme on ne peut obtenir que tous les élèves soient également intelligents, on préfère qu'ils soient tous également ignorants". La faute en incombe aux "pédagogues soixante-huitards. (...) Les professeurs sont devenus des animateurs (...). Des générations entières sont sacrifiées (...) la jeunesse est ensauvagée".   L'école devra "réhabiliter les notions... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2005

Malaise en collège

Une récente enquête publiée par l’Institut de prévention et d’éducation pour la santé vient confirmer ce que l’on sait déjà : les 11-15 ans sont de plus en plus nombreux à souffrir de leur collège. Plusieurs facteurs expliquent ce rejet : l’ennui, secrété par des journées de travail beaucoup trop longues, la pression familiale, les sanctions toujours plus lourdes, l’autoritarisme des enseignants, le poids des notes. Toutes les études parues depuis plusieurs mois confirment cet état de fait et il est affligeant de voir comment une... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 septembre 2005

L'histoire en collège : à revoir d'urgence

Si le rôle de l’histoire est élargir l’horizon, de faire réfléchir, de porter un regard critique, d’ouvrir au monde, d’aller à la découverte, ce ne sont sûrement pas les programmes d’histoire-géo de collège qui permettront d’arriver à ces fins. Pauvre, étriqué, étroitement borné dans une aire géographique limitée, mais fortement connoté, tel apparaît l’enseignement de l’histoire en collège. En classe de 6e, on s’enferme dans le limites de la Méditerranée, au Nord de la Méditerranée principalement, seule une incursion dans... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2005

La Marseillaise des matins blèmes

Aujourd’hui, c’est la rentrée. Aujourd’hui, c’est la Marseillaise obligatoire dans les écoles : le sang impur retrouve une place de choix dans l’imaginaire enfantin. Aujourd’hui, ce devait être la rentrée pour plusieurs dizaines d’enfants jusqu’à ce que des policiers, des CRS déboulent chez eux au petit matin pour les embarquer sans ménagement vers une destination inconnue. Il faut dire qu’ils sont tous noirs. Aujourd’hui, ce n’est pas non plus la rentrée pour les enfants sans-papiers raflés depuis plusieurs... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 septembre 2005

Une "grande puissance" ?

Les USA sont, paraît-il, une « grande puissance », la plus puissante des grandes puissances ; ce qui signifie que ce pays peut tout, puisque c’est une « puissance », tout sauf, peut-être protéger ses habitants d’un cyclone pourtant prévisible et annoncé ; un cyclone dans le golfe du Mexique, ce n’est quand même pas une surprise. Il faut alors se demander à quoi peut bien servir cette « puissance » qui n’a pas su empêcher un cyclone de dévaster des villes, des régions entières et de faire mourir des milliers de personnes. Il faut alors... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2005

Marseillaise à l'école ? Non merci !

« Qu’un sang impur abreuve nos sillons (...). Quoi ! Ces cohortes étrangères feraient la loi dans nos foyers ! (...) Tout est soldat pour vous combattre. S’ils tombent, nos jeunes héros, la terre en produit de nouveaux (...). » En incluant la Marseillaise dans les apprentissages obligatoires de l’école primaire, le gouvernement donne une vision plutôt inquiétante de la formation civique des jeunes, contraire à ce que l’on est en droit d’attendre de l’éducation. Il ne tient pas... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
30 août 2005

SNUipp - FN : même combat !

Par la bouche de son secrétaire général, un syndicat d’instits, le SNUipp, trouve donc l’apprentissage de la Marseillaise « légitime pour donner aux enfants le sens d’une appartenance à une communauté » (sic...). On est affligé, mais à vrai dire pas vraiment surpris, de voir des enseignants reprendre mots pour mots sur ce thème la vieillle rhétorique lepeniste. Est-ce si difficile d’imaginer de faire naître chez des enfants un sentiment d’appartenance autre que national quand on sait les dérives auxquelles il mène ? Manifestement, les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2005

Marseillaise à l'école : saisir le médiateur

Même si la circulaire du 25 août sur l’apprentissage de la Marseillaise à l’école est en recul sur ce qu’on pouvait redouter, se contentant de reprendre presque mots pour mots une directive de Chevènement vieille de 20 ans, il n’empêche que le fait d’imposer par la force  une morale sectaire et partisane à toute une population, blesse la plus élémentaire des libertés de conscience, et, de ce fait, est parfaitement illégitime. On rappelle simplement que la Marseillaise était totalement absente du débat sur sur l’avenir de l’école... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]