02 août 2016

Attentats : pour Brighelli, c'est la faute à l'école. Encore et toujours.

Quelle interprétation donner du terrorisme et, partant, comment en finir avec le terrorisme ? Pour certains, il suffirait de déployer des lance-roquettes dans les rues, d’ouvrir des camps de concentration, pour d’autres encore, d’armer les gardes-champêtres. Un peu dans la même veine, Brighelli, « enseignant et essayiste » (sic), après avoir longuement réfléchi à la question, avance son analyse : « Les terroristes islamistes qui ont frappé en France depuis deux ans sont les purs produits d'un système scolaire... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
26 juillet 2016

Attentats : quand les politiques vont-ils se taire ?

Le fait que les derniers attentats commis en France ou en Allemagne tournent à la confusion des thèses, des certitudes, même les moins étayées, avancées jusque là avec assurance, n’y change rien : les politiciens, toutes tendances confondues, n’en continuent pas moins de pérorer sur un sujet qui, manifestement, les dépasse. L’incongruité des analyses est à la mesure des bénéfices qu’ils en attendent. Après l’hystérique séance à l’Assemblée nationale qui avait suivi l’attentat de Nice, c’est Fillon qui à son tour, a connu son... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 juillet 2016

Attentats : à force d'escamoter les questions...

La droite est ignoble, le gouvernement, paraît-il, désemparé. Alors, pourquoi ne pas poser le débat autrement, avec quelques questions toutes simples, et d’ailleurs pas nouvelles, même si ce qu’on appelle abusivement l’opinion publique persiste à les ignorer ? En vrac :   - Pourquoi le gouvernement, même si l’on sait bien depuis longtemps qu’il n’est pas de gauche, persiste-t-il, en matière de terrorisme, à considérer la droite, extrême ou non, comme seul interlocuteur valable ? N’y a-t-il vraiment pas d’autres... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2016

Après l'attentat : réactions ubuesques, certes, mais tellement dans l'air du temps

Quelque part entre (tristes) comiques qui s’ignorent et (vrais) charognards qui se nourrissent du sang des victimes pour satisfaire leurs médiocres ambitions carriéristes : les réactions d’une large partie de la classe politique à l’attentat de Nice en disent long sur l’air du temps et, plus généralement, sur la déliquescence d’un régime dénaturé par le populisme. Dans ce concours Lépine de l’éradication du terrorisme, difficile de désigner un vainqueur, tant les candidats sont nombreux et pleins d’imagination. En vrac, on... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2016

La guerre n'est pas la solution, elle est le problème

A partir de combien d’attentats, de combien de victimes vont-ils prendre conscience qu’ils ont tout faux ? Ils, c’est-à-dire les décideurs et les faiseurs d’opinion publique. La barbarie, le mal absolu à éradiquer, la France en guerre etc, ces mêmes paroles qui  tournent à vide depuis Charlie Hebdo, les mêmes postures martiales, les mêmes mouvements du menton. L’état d’urgence ? Il n’a pourtant pas manqué d’observateurs pour pointer du doigt son détournement : des milliers de policiers réquisitionnés contre les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 juillet 2016

Encore une louche de sang impur, les enfants...

« Quand les drapeaux sont déployés, toute l’intelligence est dans la trompette. » Un aphorisme que Stefan Zweig aurait très bien pu appliquer à la séance de l’Assemblée nationale du 29 juin dernier : autour de la place des symboles nationaux à l’école, les députés ont fait assaut de poncifs patriotiques dans une surenchère certes grand-guignolesque mais qui en dit long sur le climat ambiant. Hystérie nationale au Palais-Bourbon Que les paroles de la Marseillaise soient affichées dans toutes les salles de classe, c’est... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
04 juillet 2016

Education morale et civique : les collégiens sous surveillance

L’éducation civique - ou EMC (éducation morale et civique) dans sa dénomination actuelle – est en théorie une chose toute simple. Qui ne serait d’accord avec les principes avancés par les programmes officiels, ceux de 2008, comme ceux de 2015, en application à partir de la prochaine rentrée ? De la théorie… 2008 : « L’objectif [de l’éducation civique] est de former un citoyen autonome, responsable de ses choix, ouvert à l’altérité, pour assurer les conditions d’une vie en commun qui refuse la violence, pour résoudre... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 juin 2016

Brûler le drapeau national : délit de blasphème sous la république

En France, peut-on être jugé et condamné pour son opinion ? La réponse est oui, puisque le code pénal, dans son imagination sans limites, prévoit le délit d’ « outrage aux symboles nationaux ». Hier, à Rennes, un manifestant contre la loi travail a été arrêté pour avoir brûlé un drapeau tricolore ; il encourt une peine de 7 500 euros d’amende et de six mois de prison. Une peine identique est d’ailleurs prévue pour l’outrage à la Marseillaise : ainsi, écouter ce condensé de violence et de bêtise... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 juin 2016

Brexit : l'arnaque souverainiste

Bon, la chose est entendue : d’un côté, « le peuple », nécessairement vertueux, nécessairement exploité, nécessairement national, qui vient par la magie d’un vote de recouvrer sa « souveraineté » ; de l’autre côté, « l’exploiteur », « les élites », « la finance », « le grand capital », « l’oligarchie », « Bruxelles », « l’Europe », on ne dit pas encore « les juifs » mais attendons un peu… Sauf que, dans ce domaine comme dans... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 juin 2016

Les mauvais démons

Ce n’est pas nouveau mais il n’empêche : c’est une escroquerie, cette idée selon laquelle la victoire du Brexit serait celle du « peuple », de la « souveraineté », de la révolte des exploités – les bons, les Blancs, les natifs – contre les exploiteurs, l’Europe, les indigènes. En matière d’exploitation de l’homme par l’homme, ce pays traîne derrière lui une longue tradition qui remonte à beaucoup plus loin que son adhésion à l’UE : les enfants mourant dans les mines de charbon, ce n’était pas la faute de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 07:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]