08 juillet 2009

Désobéisseurs : suite et pas fin

« (...) Que dire d’une Éducation nationale qui, au lieu de chercher en quoi elle peut permettre à chacun de ses membres d’apporter une contribution à l’œuvre commune préfère contrôler leur servilité ? Car, au fond, l’attitude d’Alain Refalo est bien celle d’un citoyen solidaire des ambitions de l’École de la République et qui veut prendre lucidement sa responsabilité dans la réussite de tous les élèves. L’Éducation nationale peut décider de sanctionner les « désobéisseurs » : cela signifiera qu’elle a renoncé à les convaincre,... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
03 juillet 2009

Violences et incivilités à l'école

A l’occasion du changement de titulaire à l’Education nationale, l’Express donne la parole à cinq anciens ministres. Ferry règle ses comptes avec un « salaud » : « Le plus terrible, ce fut la presse de caniveau, notamment Le Canard enchaîné, quand on a prétendu que j'avais "une nurse anglaise et des draps de satin" (sic), que j'avais acheté une voiture à ma femme sur fonds publics, organisé des fêtes au ministère pour mes filles (qui avaient 2 et 3 ans !). C'était évidemment grotesque, mais cela me faisait... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juillet 2009

Jusqu'où iront-ils ?

Alors que la nouvelle loi sur les bandes et l’intrusion dans les établissements scolaires n’est même pas encore adoptée – elle doit passer dans les jours qui viennent devant le Sénat – elle est déjà dépassée et les policiers, seuls inspirateurs des lois en la matière, poussent à aller plus loin. Suite à l’agression dont deux d’entre eux ont été victimes dans la nuit de lundi à mardi à Gagny – l’histoire ne dit pas s’ils étaient en contrôle de faciès – un de leur syndicat, Alliance, s’interroge « sur les sanctions qui doivent être... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juin 2009

Enseignants désobéisseurs : la dérive autoritaire de l'Education nationale

Jeudi 9 juillet, Alain  Refalo est convoqué à l’Inspection académique de Haute-Garonne devant la commission administrative paritaire siégeant en formation disciplinaire. Alain Refalo fait partie de ces « enseignants désobéisseurs » entrés en résistance pédagogique contre la politique de Darcos touchant à l’école primaire : programmes rétrogrades, évaluations inutiles et préjudiciables aux apprentissages, désorganisation des rythmes scolaires, mise en place mal ajustée de l’aide personnalisée mais aussi absence totale de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:40 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
23 juin 2009

Aucun regret

En ce 23 juin, avec le départ de Darcos, c’est la première bonne nouvelle de l’année scolaire. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’y a vraisemblablement pas grand chose à attendre de son successeur, Chatel, un fidèle de Sarkozy, très ignorant des questions éducatives. Bon, je sais bien que Darcos avait la réputation d’en être un bon connaisseur et l’on a vu le résultat. Sur le bilan de Darcos, on peut lire l’analyse de Claude Lelièvre : Darcos ne rentrera pas dans l’Histoire.
Posté par B Girard à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juin 2009

Police partout, profs nulle part

Dans sa proposition de loi sur « la lutte contre les violences de groupes et la protection des personnes chargées d’une mission de service public », loi dont la discussion publique est prévue pour les jours qui viennent, Estrosi s’auto-congratule : « A l’exception de certains syndicats de magistrats et certains avocats (...) l’ensemble des personnes entendues par votre rapporteur se sont félicitées du dépôt de la présente proposition de loi ».  C’est un gros mensonge par omission : pour être honnête, Estrosi aurait dû préciser... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 07:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 juin 2009

Darcos enterre le socle commun

« La spécificité [du socle commun] réside dans la volonté de donner du sens à la culture scolaire fondamentale, en se plaçant du point de vue de l’élève et en construisant les ponts indispensables entre les disciplines et les programmes (...) L’école doit offrir par ailleurs à chacun les moyens de développer toutes ses facultés. Maîtriser le socle commun c’est être capable de mobiliser ses acquis dans des tâches et situations complexes, à l’école puis dans sa vie ; c’est posséder un outil indispensable pour continuer à se former tout... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2009

Base-élèves taclé par l'ONU

Base-élèves taclé par l’ONU : dans le relevé des conclusions et recommandations, le Comité des droits de l’enfant de l’ONU, alerté par le Comité national de résistance à base-élèves (CNRBE) en décembre 2008, rappelle vivement la France à l’ordre sur le fichier en question. « S’agissant de Base Elèves 1er degré, les objectifs de cette base de données et son utilité pour le système éducatif n’étant pas clairement définis, le Comité est préoccupé par l’utilisation de cette base de données à d’autres fins telles que la détection... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
10 juin 2009

Hystérie punitive

Dans « Lebrac, trois mois de prison » (Editions du Seuil), Bertrand Rothé revisite « la Guerre des boutons » et l’école d’il y a un siècle à  la lumière de la législation actuelle. Sa conclusion est sans appel : aujourd’hui, petit Gibus et ses copains seraient considérés comme des délinquants. En prison et pour longtemps : en 2009, ce sera cinq ans de prison pour un simple canif, voire un cutter dans son cartable. La proposition de loi Estrosi sur les bandes, s’est étendue, comme on pouvait s’y attendre, à l’école, avec une... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 juin 2009

Après les élections

« Triomphe de Sarkozy...vague bleue...séisme politique », ce sont quelques-unes des formules qu’on a pu lire et entendre un peu partout dans la presse – en particulier dans le grand quotidien de révérence (non, il n’y a pas de faute de frappe) après les Européennes. Les savants commentateurs ont juste omis de signaler aux lecteurs que seul un électeur sur dix avait voté pour le parti présidentiel et que, d’une certaine façon, les élections de dimanche peuvent être considérées pour lui comme un désaveu massif. Un aveuglement qui... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]