15 novembre 2008

"Résistance pédagogique"

« Je vous écris cette lettre car aujourd'hui, en conscience, je ne puis plus me taire ! En conscience, je refuse d'obéir. Depuis un an, au nom des indispensables réformes, un processus négatif de déconstruction de l'Education Nationale s'est engagé  qui désespère de plus en plus d'enseignants. Dans la plus grande précipitation, sans aucune concertation digne de ce nom, au mépris de l'opinion des enseignants qui sont pourtant les « experts » du quotidien sur le terrain, les annonces médiatiques de « réformes » de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:50 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags :
13 novembre 2008

Appel pour l'interdiction des châtiments corporels contre les enfants

« (...) Pourquoi est-il permis de frapper un enfant alors qu’il est interdit de frapper un homme adulte, une femme, une personne âgée et, en prison, le pire des criminels ? Nos lois ne permettraient-elles d’agresser que les plus faibles ? Les enfants ont le droit d’être élevés sans violence, ce qui ne signifie pas sans fermeté. De multiples études récentes ont montré que difficultés scolaires, délinquance, violence, dépression, alcoolisme, abus de drogues, maladies diverses et même accidents ont très souvent pour... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:42 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :
10 novembre 2008

11 novembre à l'école : "détrousseurs de cadavres et imposteurs"

Le débat public sur les commémorations historiques ne semble pas prêt d’atteindre l’Education nationale, coincée dans sa rengaine guerrière et patriotique. Pour le 11 novembre 2008, la traditionnelle circulaire ministérielle (BO, 22/06/2008) reprend les lourdes injonctions de Sarkozy sur le « devoir de mémoire » et les lieux communs sur les « combattants morts pour la France ». Les partenaires privilégiés par l’administration pour sensibiliser les jeunes à cette période de l’histoire sont recherchés exclusivement du côté des autorités... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 22:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
09 novembre 2008

Ministre de la communication nationale

Franchement sordide la tonalité des propos confiés au Monde (07/11/2008) par Darcos : les familles, paraît-il « plébiscitent » sa politique et si, le 19 octobre dernier, plusieurs dizaines de milliers de profs sont descendus dans la rue, c’est pour lui le signe que les 97% qui n’ont pas manifesté approuvent sa politique. Dans la morgue et la provocation, Darcos fait encore mieux que Robien, ce qui n’est pas peu dire. Dans ce même entretien, le ministre confirme ce qui est en train de devenir une inquiétante habitude : la docilité d’un... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:09 - Commentaires [23] - Permalien [#]
09 novembre 2008

Haïti

Au moins 90 enfants morts sous les décombres de leur école à Port-au-Prince. Fatalité, dira-t-on. Une école construite en dépit de toutes les règles de sécurité ? Fatalité. Des enfants venant pour la plupart du bidonville voisin ? Fatalité. Un des pays les plus pauvres du monde ? Fatalité. Autrement dit, la mort de 90 enfants dans une école qui s’effondre, c’est la faute à personne. Bien sûr, on pourrait peut-être se demander pourquoi il y a encore des bidonvilles et des pays pauvres mais la question serait déplacée, à la limite de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 novembre 2008

La dame qui coûtait trop cher

Catherine, la dame de la BCD, brutalement renvoyée de son poste à la fin de l’année scolaire, continue de tenir son joli site. Sa ténacité s’est heurtée à un mur comme on peut le voir dans la rubrique « preuves à l’appui ». Une histoire certes personnelle mais qu’on peut rapprocher de la suppression des postes en Rased. Il n’y a, paraît-il, plus d’argent dans les caisses mais il reste quand même 185 milliards d’euros pour équiper l’armée française pour les cinq prochaines années. On ne peut pas tout avoir, non plus...
Posté par B Girard à 20:20 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
04 novembre 2008

La Marseillaise sert à tout

C’est donc à Vichy que s’est tenue la conférence européenne sur l’immigration. Face à une Europe qui se replie brutalement sur elle-même, on est prié de ne voir dans le choix de cette ville aucun symbole particulier. Et d’ailleurs, comme l’a dit avec sa délicatesse habituelle l’organisateur Hortefeux, « on en a ras le bol de cette histoire de passé ... » Il ne faudrait sans doute pas trop le pousser, ce ministre de l’immigration et des valeurs nationales, pour l’entendre reprendre à son compte le célèbre « point de détail » de Le Pen.... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
29 octobre 2008

Enseignement de l'histoire : Darcos confus et inquiétant

Les programmes d’histoire décidés par le Parlement ? Avec cette idée lancée devant la mission d’information sur les questions mémorielles de l’Assemblée nationale, Darcos ne pouvait qu’aller au devant des désirs maintes fois exprimés par Sarkozy : avec l’épisode malheureux de la lettre de Guy Môquet en lycée, avec la proposition – non moins malheureuse - de confier à chaque élève de CM2 la mémoire d’un enfant de la Shoah, mais aussi avec le discours de Dakar sur l’Afrique ou celui de Latran sur la France « fille aînée de l’Eglise »,... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:23 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :
26 octobre 2008

Suicide d'un enseignant : une récupération malhonnête

Dans l’Aisne, un enseignant s’est donc suicidé. Sans laisser d’explication comme c’est souvent le cas. Ce qui n’a pas empêché une large partie de l’opinion publique, téléguidée par une presse approximative, de chercher et de trouver le coupable : un élève de 15 ans qui, quelques jours plus tôt, avait accusé l’enseignant de l’avoir frappé. Si l’on en croit le procureur de la République de Laon, « les faits allégués sont inexacts (...) Tout au plus le professeur a-t-il empoigné le menton de l’élève avec une certaine rudesse pour lui... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:32 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
21 octobre 2008

La comédie de l'indignation nationale

A bien y regarder, plus que les sifflets adressés à la Marseillaise, ce sont les réactions politiques quasi unanimes de la gauche à l’extrême-droite qui devraient retenir l’attention. Par leur outrance gourmée, par leur démesure au regard de ce qui reste une grosse rigolade juvénile, ces cris d’orfraie montrent surtout la futilité et la vanité d’une identité nationale qu’ils prétendent pourtant défendre. Mais aussi sa dangerosité. Les dérives anti-maghrébines auxquelles se sont laissés aller plusieurs des hauts responsables politiques... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 05:40 - - Commentaires [12] - Permalien [#]