17 février 2008

Le droit de l'enfant au respect

« Nous dissimulons nos défauts et nos plus viles actions. Sous peine de grave offense, les enfants ne peuvent ni nous critiquer ni même s’apercevoir de nos faiblesses, de nos travers, de nos ridicules. Nous posons aux êtres parfaits et défendons nos secrets, nous le clan au pouvoir, nous la caste des initiés investis des tâches élevées. L’enfant, tout le monde peut le dénuder impunément, le mettre au pilori. Tricheurs professionnels, nous jouons contre les enfants avec des cartes truquées en abattant sous les as de nos qualités les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 00:30 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2008

Discours de Dakar, de Latran, de Périgueux : une continuité certaine

Donc, à l’école primaire, jusqu’à ce jour 15 février 2008, on n’apprenait plus rien : ni à lire, ni à écrire, ni à compter, ni à faire des efforts, ni à s’instruire, pas davantage que les règles de la vie en commun, de la vie en société. Heureusement, en ce jour béni, Sarkozy est venu et d’un mouvement du menton a restauré tous ces « fondamentaux » que 40 ans de laxisme soixante-huitard avaient jeté aux oubliettes. Pourquoi aujourd’hui et pourquoi à Périgueux ? Périgueux, c’est la ville d’un des employés de Sarkozy, accessoirement... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 février 2008

La Shoah, ça sert à tout à condition de savoir s'en servir

Malheureuse coïncidence, dira-t-on : aujourd’hui, Romain Dunant, militant du RESF vient d’être condamné à 800 euros d’amende pour avoir osé comparer la politique de Sarkozy à celle de Vichy : « voilà donc Vichy qui revient. Pétain a donc oublié ses chiens (...) », critiquant également une « politique qu’il faut bien qualifier de raciste ». Condamné pour avoir dit tout haut ce que beaucoup d’autres disent également tout haut. Or, il se trouve qu’au même moment, au cours d’un dîner en ville, le même Sarkozy a annoncé qu’à la rentrée... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
13 février 2008

"...cette mission compliquée qu'est l'éducation"

Toute vanité mise à part, c’est vrai que le petit coup de pub – non sollicité - du Café pédagogique à mon «Journal d’école » (Expresso, ce matin), fait plaisir. Car après tout, si l’on écrit, c’est quand même pour être lu, pas seulement, certes, mais ça compte un peu. Et si mon blog était rémunéré, j’aurais sans doute fait fortune aujourd’hui... Alors bonjour et bienvenue aux nouveaux visiteurs qui ont atterri ces dernières heures sur « Journal d’école » , et merci à ceux qui ont pris de leur temps pour y laisser un commentaire. ... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
12 février 2008

Les coups pour "faire passer la culture" (Rufo)

Dans le JDD (03/02/2008), le très médiatique pédopsychiatre Marcel Rufo prend le parti du prof gifleur...avec des arguments frappants. « Un enfant peut-il se construire sans l’école ? Doit-on tenir pour quantité négligeable le passeur de culture que représente l’instituteur ? (...) Vous avez compris, je suis du côté de l’école. En traitant son enseignant de connard, ce jeune garçon détruit le trésor qui lui est proposé (...) Ce fait divers montre notre confusion sociétale : un élève insulte, un prof gifle et le père gendarme porte... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:55 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
12 février 2008

Commentaires aléatoires

Depuis hier lundi, un problème technique, indépendant de ma volonté, perturbe la parution des commentaires sur « Journal d’école ». Manifestement, l’hébergeur Canalblog est en cause. On espère une solution rapide. Mille excuses à mes visiteurs.
Posté par B Girard à 07:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 février 2008

Autre chose qu'un être à éduquer

Aujourd’hui, je n’ai pas le temps d’écrire mais comme j’ai toujours de bons auteurs, ce n’est pas trop grave... « Les enfants ont un instinct effarant pour découvrir les insuffisances de l’éducateur. Ils remarquent souvent mieux qu’on ne le voudrait ce qui est vrai et ce qui est faux. C’est pourquoi le pédagogue devrait faire attention à son propre état mental, afin de voir d’où proviennement les difficultés qu’il rencontre avec les enfants qui lui sont confiés. Il se peut fort bien qu’il soit lui-même la cause inconsciente du... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 00:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
11 février 2008

Abattre le mur du silence

« (...) Or, depuis que je dis et écris sans ambages que maltraiter les enfants est les plus grand des crimes de l’humanité contre l’humanité parce qu’il abime psychiquement la génération future et, grâce au refoulement opéré par ses victimes (y compris les thérapeutes), demeure ignoré, l’on me reproche d’être dure et inexorable. Comment interdire aux parents (1) de se mettre en colère ? demande-t-on souvent. Malheureusement, ceux qui avancent pareils « arguments » ne font guère la distinction entre l’état affectif, qui ne tue... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 00:15 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :
10 février 2008

Pourquoi faudrait-il se taire ?

La Lettre ouverte à la défenseure des enfants doit se trouver présentement quelque part dans les bureaux de sa destinataire. Domique Versini y répondra si elle le juge bon. Puisque j’ai été contacté plusieurs fois sur ce sujet (la messagerie de Journal d’école passe par l’icône en haut à droite de cette page), je rappelle que cette lettre peut être reproduite et diffusée le plus largement possible, même sans m’en demander l’autorisation ; la vanité n’est pas mon premier défaut (j’en ai d’autres, rassurez-vous). Cette lettre n’a... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:07 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
08 février 2008

Honte d'être prof

Le procureur d’Avesnes-sur-Helpe confirme ce que l’on sait depuis huit jours : au collège de Berlaimont, c’est bien l’enseignant qui porte la plus grande part de responsabilité dans l’affaire de la gifle. « Parce qu’il voulait réaménager la classe en vue d’une activité, l’enseignant a brusquement jeté les affaires d’un élève à terre, raconte le magistrat. Comme celui-ci lui demandait une explication, il l’a agrippé par le pull et l’a plaqué contre le mur. C’est alors que l’enfant, qui n’est pas du tout un ado rebelle, l’a traité de «... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 00:02 - - Commentaires [32] - Permalien [#]