12 novembre 2019

Le SNU contre les droits de l’enfant.

A sa façon, la France célèbre les 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), adoptée par l’ONU le 20 novembre 1989 : en instituant, avec le SNU (service national universel) une période d’encasernement obligatoire pour tous les jeunes de 15-16 ans, elle s’essuie les pieds sur une déclaration pourtant juridiquement contraignante, qu’elle a ratifiée et qu’elle s’est engagée à respecter. Mais quand la chose militaire est en cause, que valent les engagements officiels de la France ? Article... [Lire la suite]
05 novembre 2019

Le venin dans la plume, le venin dans l'école

Dans un contexte de poussée identitaire et xénophobe qui repousse toujours plus ses limites, on peut à juste titre mettre en avant la responsabilité de quelques agitateurs médiatiques et des réseaux (sociaux et autres) qui les suivent et les soutiennent. Une démarche certes nécessaire mais qui ne permet pas de comprendre à elle seule pourquoi des fantasmes et des contrevérités aussi peu fondés sur les faits ou sur l’histoire (souvent mise à contribution) ont pu conquérir l’espace public. Des convictions largement répandues ne viennent... [Lire la suite]
05 novembre 2018

Centenaire de 1918 : à l’école, le devoir de mémoire est une escroquerie mémorielle

A l’image des quatre dernières années de commémoration scolaire autour de la Première guerre mondiale, les cérémonies du 11 novembre s’annoncent patriotiques et militaires : un peu partout, les établissements, fortement sollicités par leur hiérarchie, préparent la participation des élèves au grand barnum mémoriel. Avec cette confirmation : l’hommage aux morts a sérieusement dérivé vers un hommage à la guerre et à ceux qui l’entretiennent. Au départ : une initiative sarkozyenne, étatique et militaire L’enseignement de... [Lire la suite]
01 juillet 2018

Marseillaise à l'école : une trop longue histoire commune

C’est comme un mouvement perpétuel : partant d’un « ajustement » des programmes d’EMC et de la communication effrénée du ministre, les médias se sont sentis obligés de titrer et de gloser sur le « retour » de la Marseillaise à l’école. Un retour tout autant fantasmé que les autres : « retour » de l’orthographe, de la grammaire, du calcul etc et aujourd’hui, « retour » de la Marseillaise. Une simple recherche dans les programmes officiels de l’EN, documents publics, facilement consultables,... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mars 2018

Les députés et le service national : l'école en première ligne

Pressée par les circonstances, la commission de la Défense à l’Assemblée nationale a dévoilé son rapport sur le service national universel (SNU), un rapport dont les grandes lignes étaient en réalité connues depuis plusieurs semaines (sur ce blog, note du 05/01/2018). Au cours de la séance, les parlementaires ont beaucoup parlé endoctrinement, encadrement militaire, enfermement. S’écartant sensiblement du projet initialement prévu – mais finalement repris par Macron – d’un enfermement d’une durée limitée pour les 18-21 ans, les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2018

Macron, l'armée, la guerre : silence dans les rangs (et à l'école...)

D’un président qui n’a pas connu la guerre (en dehors de celles qu’il entretient aujourd’hui comme à plaisir en Afrique), qui avait à peine 12 ans au moment de la chute du Mur de Berlin, qui a échappé aux corvées de la caserne et du service militaire, on pouvait espérer sur l’armée et sur la guerre un discours un peu plus distancié et surtout rationnel que celui qu’il a tenu pour la cérémonie des vœux aux armées. Espérer mais pas vraiment attendre, tant Macron a eu l’occasion depuis sa prise de fonction de se couler à son tour dans le... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 novembre 2017

11 novembre : à l'école, un message mémoriel militarisé

Dans un récent ouvrage (1), Sarah Gensburger et Sandrine Lefranc s’interrogent sur l’efficacité des politiques de mémoire : « L’idée qu’il est possible, à travers la mémoire et les « leçons du passé », d’armer aujourd’hui le citoyen contre des violences à venir est un pansement bienvenu sur nos inquiétudes ; elle protège l’individu qui y adhère des doutes qu’il peut avoir sur la morale qui l’habite. » En sociologues, elles s’intéressent à « l’écheveau des relations sociales » qui viennent... [Lire la suite]
02 août 2017

Echange Rafale contre Canadair

Plusieurs milliers d’hectares partis en fumée, des habitations détruites, des populations affolées  fuyant devant les flammes : comme chaque année, les incendies de forêt font peser une lourde menace sur la sécurité des biens et des personnes mais curieusement, alors que le discours sécuritaire sature le débat politique et le terrain médiatique, dans le cas présent, la sécurité ne semble plus considérée comme une priorité, notamment budgétaire. Alors que, quelques jours plus tôt, le pouvoir politique, soutenu par une opinion... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juillet 2017

Le chef d'état-major des armées à Macron : "il ne faut pas désespérer Dassault !"

Il n’échappe à personne – il ne devrait échapper à personne – que la polémique autour du budget militaire 2018 trouve pour point de départ le niveau d’équipement des armées, c’est-à-dire les commandes passées aux industries d’armement. Un budget militaire de 34 milliards d’euros, avec augmentation prévue jusqu’à 50 milliards d’euros en 2025, quelle misère ! A n’en pas douter, Dassault, Thalès, Safran vont se retrouver sur la paille. Comme souvent par le passé, notamment sous Hollande toujours bien disposé à leur égard, les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
15 juillet 2017

L'armée, la guerre : tabous français entretenus par l'école

Fête nationale, fête militaire, fête guerrière : la présente édition n’a pas dérogé à la règle qui veut que la nation française trouve à s’incarner principalement dans l’armée, dans la guerre. Et comme si les parades militaires, les hymnes et les drapeaux ne suffisaient pas, des annonces politiques sont venues renforcer cette identification que personne, ou quasiment, ne semble vouloir remettre en cause. L’armée : un tabou français Dans un contexte de réduction drastique des déficits publics, la hausse annoncée du budget... [Lire la suite]