09 octobre 2016

Education nationale - défense nationale : les liaisons dangereuses

L’éducation à la défense « vise à faire comprendre [aux élèves] que les militaires servent la Nation […]. Pour remplir pleinement ces missions, les militaires ont besoin du soutien de l’ensemble de la Nation. » Le dernier protocole signé entre les deux ministères de l’Education nationale et de la Défense (20/05/2016), concerne cette fois-ci explicitement les enfants de l’école primaire, soumis à leur tour, après leurs aînés de collège et lycée, à cette forme très particulière d’endoctrinement politique entrée dans les mœurs... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 mars 2016

Marseillaise à l'école : changer les paroles, culbuter la nation

Lorsqu’en 2005 un parlementaire, Jérôme Rivière, député UMP, fait intégrer l’enseignement de la Marseillaise à la nouvelle loi d’orientation sur l’école, l’écho médiatique qui accueille son initiative n’est guère en rapport avec l’indifférence manifestée sur le terrain. Et pour cause, à cette date, cela fait déjà vingt ans que la Marseillaise est inscrite dans les programmes scolaires (1985), comme elle le sera dans ceux de 1995, 2005, 2008 puis 2015, injonction administrative à répétition traversant les différentes majorités... [Lire la suite]
17 mars 2016

Des stages commando contre le décrochage scolaire : à l'école, que la guerre est jolie !

Le décrochage scolaire, qui voit chaque année plusieurs milliers de jeunes s’évaporer du système éducatif, est une réalité complexe, où interviennent de multiples considérations, psychologiques, sociales, familiales, pédagogiques. Réalité complexe, du moins le croyait-on jusqu’à ces dernières semaines lorsque l’Education nationale, jusque là fort démunie, a fièrement fait savoir qu’elle avait enfin la solution : confier les élèves décrocheurs à l’armée. « Un partenariat original » Cette innovation éducative de premier... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 janvier 2016

La caserne à 12 ans, nouvelle initiative PS - LR

Un encadrement militaire pour les enfants de 12 ans ? Avec cette dernière initiative avancée par plusieurs parlementaires, l’année Charlie n’en finit pas de dériver, de délirer. « Acculturer » les jeunes à la chose militaire Dans un rapport déposé en décembre devant l’Assemblée nationale, deux députés, Marianne Dubois (LR) et Joaquim Pueyo (PS), proposent de supprimer la journée défense et citoyenneté (JDC) corvée obligatoire pour tous les jeunes de 18 ans, par « un programme de cadets de la défense pour les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 novembre 2015

Décrochons les drapeaux

Le drapeau tricolore comme antidote, comme remède à tous les maux de la société ? Le drapeau comme dérivatif, pour détourner l’attention ? Le drapeau comme viatique, quand il n’y a plus rien à faire ? Le drapeau comme signe de ralliement, comme marqueur identitaire, auquel chacun serait sommé de faire allégeance ? Libé révèle qu’à Paris, les drapeaux s’achètent dans les magasins de farces et attrapes : de fait, là  ils sont vraiment à leur place. Symptomatique de la pensée magique qui s’attache à ce... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 novembre 2015

Arrêter de jouer avec l'école

La violence dans les cœurs, le venin des identités dangereuses dans les têtes, l’incapacité maladive à regarder son prochain autrement que comme l’ennemi : le terrorisme a encore de beaux jours devant lui – son histoire est d’ailleurs longue – et il faudra bien plus que les mâles postures et les discours guerriers pour l’éradiquer. On voit bien que depuis janvier, la « réponse » apportée aux attentats n’en est pas une ou que, plus précisément, elle a dû oublier quelque chose en cours de route : l’objurgation... [Lire la suite]
11 novembre 2015

A l'école comme ailleurs, en finir avec le sang impur qui abreuve les sillons

Il y a quelques jours, à Calais, plusieurs centaines de manifestants descendaient dans la rue contre la présence des migrants dans leur ville, une manifestation – paraît-il – apolitique, même si la présidente du mouvement organisateur, « Calaisiens en colère » avait rencontré Marine Le Pen peu de temps auparavant. Contre l’immigration, les symboles nationaux étaient de sortie, drapeaux tricolores et Marseillaise braillée devant la sous-préfecture, le sang impur abreuvant les sillons prenant pour l’occasion une couleur toute... [Lire la suite]
07 septembre 2015

Réfugiés : obsessions françaises

Au cours de l’université d’été du FN, Le Pen a consacré plus de la moitié de son intervention à la question migratoire. Quelques milliers ou dizaines de milliers de personnes en plus dans un pays de 65 millions d’habitants, il faut croire que ça la perturbe mais elle n’est malheureusement pas la seule. Ces derniers jours, passée l’émotion suscitée par les photos – comme si, auparavant on ne savait rien, comme si Aylan était le premier à mourir dans la Méditerranée – les politiciens français dans leur ensemble ont fait assaut de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 juillet 2015

Dans les programmes d'histoire aussi, c'est toujours la faute à l'Allemagne

« Le tragique réel de la situation, c’est que l’Europe est un continent qui, au XXe siècle, de façon cyclique, se suicide sous direction allemande. Il y a d’abord eu la guerre de 14, puis la deuxième guerre mondiale. Là, […] on est en train sans doute d’assister à la troisième autodestruction de l’Europe, et de nouveau sous direction allemande. » Une citation, parmi beaucoup d’autres de la même veine, à avoir eu les honneurs de la presse dans le cadre de la crise grecque. Le problème, dans le cas présent, réside dans la... [Lire la suite]
08 mai 2015

Commémorer le 8 Mai ? Pas avec des élèves au garde-à-vous

«  (…) L’éducation que j’avais reçue de mes parents m’imposait une attitude respectueuse à l’égard de tous les adultes et surtout des personnes très âgées, indépendamment du milieu dont ils sortaient. Je considérais comme mon premier devoir de porter secours en cas de besoin et de me soumettre à tous les ordres, à tous les désirs de mes parents, de mes instituteurs, de monsieur le curé, de tous les adultes et même des domestiques. A mes yeux, ils avaient toujours raison, quoi qu’ils disent. Ces principes de mon éducation ont... [Lire la suite]