12 novembre 2017

11 novembre : à l'école, un message mémoriel militarisé

Dans un récent ouvrage (1), Sarah Gensburger et Sandrine Lefranc s’interrogent sur l’efficacité des politiques de mémoire : « L’idée qu’il est possible, à travers la mémoire et les « leçons du passé », d’armer aujourd’hui le citoyen contre des violences à venir est un pansement bienvenu sur nos inquiétudes ; elle protège l’individu qui y adhère des doutes qu’il peut avoir sur la morale qui l’habite. » En sociologues, elles s’intéressent à « l’écheveau des relations sociales » qui viennent... [Lire la suite]
02 août 2017

Echange Rafale contre Canadair

Plusieurs milliers d’hectares partis en fumée, des habitations détruites, des populations affolées  fuyant devant les flammes : comme chaque année, les incendies de forêt font peser une lourde menace sur la sécurité des biens et des personnes mais curieusement, alors que le discours sécuritaire sature le débat politique et le terrain médiatique, dans le cas présent, la sécurité ne semble plus considérée comme une priorité, notamment budgétaire. Alors que, quelques jours plus tôt, le pouvoir politique, soutenu par une opinion... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juillet 2017

De Villiers : le symbole qu'on ne veut pas voir

Une photo comme un symbole : celle de de Villiers quittant le ministère de la Défense sous les applaudissements des gradés ameutés pour la circonstance. Et quel symbole ! Un brave général, qui aurait consacré sa vie à la défense de son pays, faisant le choix de sa conscience contre sa carrière en démissionnant. 34 milliards d’euros, un budget porté à 50 milliards d’euros dans quelques années, c’est notoirement insuffisant. C’est parce que la vie de « ses hommes » n’a pas de prix, la « souveraineté... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
17 juillet 2017

Le chef d'état-major des armées à Macron : "il ne faut pas désespérer Dassault !"

Il n’échappe à personne – il ne devrait échapper à personne – que la polémique autour du budget militaire 2018 trouve pour point de départ le niveau d’équipement des armées, c’est-à-dire les commandes passées aux industries d’armement. Un budget militaire de 34 milliards d’euros, avec augmentation prévue jusqu’à 50 milliards d’euros en 2025, quelle misère ! A n’en pas douter, Dassault, Thalès, Safran vont se retrouver sur la paille. Comme souvent par le passé, notamment sous Hollande toujours bien disposé à leur égard, les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
15 juillet 2017

L'armée, la guerre : tabous français entretenus par l'école

Fête nationale, fête militaire, fête guerrière : la présente édition n’a pas dérogé à la règle qui veut que la nation française trouve à s’incarner principalement dans l’armée, dans la guerre. Et comme si les parades militaires, les hymnes et les drapeaux ne suffisaient pas, des annonces politiques sont venues renforcer cette identification que personne, ou quasiment, ne semble vouloir remettre en cause. L’armée : un tabou français Dans un contexte de réduction drastique des déficits publics, la hausse annoncée du budget... [Lire la suite]
30 juin 2017

Au brevet, l'éducation morale et civique des collégiens évaluée par l'armée

EMC = éducation morale et civique. Il s’agit d’une des matières officielles de l’Education, couvrant l’ensemble de la scolarité, faisant l’objet de programmes officiels et d’une épreuve écrite obligatoire dans le cadre du DNB (diplôme national du brevet). Aujourd’hui, pour la session 2017, l’éducation morale et civique de quelque 800 000 collégiens est évaluée conjointement par l’iFRAP, une fondation ultralibérale et par l’armée. Vous avez dit moral et civique ? Le document sur lequel les élèves sont censés travailler –... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 avril 2017

Pour les candidats à la présidentielle : le vieux rêve d'une jeunesse encasernée

Après Le Pen, Mélenchon et Dupont-Aignan, c’est au tour de Macron de proposer le rétablissement d’un service militaire obligatoire. Même si, dans ce dernier cas, les considérations opportunistes ne sont pas à exclure – Le Drian, en récompense, lui apporte son soutien – cette obsession politicienne pour l’encasernement des jeunes (partagée, prétend un sondage, par 74 % des Français) en dit long sur les notions de service, de solidarité, de civisme mises en avant pour justifier cette initiative. Un mois pour Macron, trois mois pour... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
23 décembre 2016

Les égarements militaires d'un ancien ministre de l'Education nationale

En matière militaire, comme en toutes choses, pourquoi voter pour la droite, quand la gauche fait aussi bien ? Après Montebourg, après Mélenchon, qui préconisent le rétablissement du service militaire, c’est Peillon, eurodéputé à ses moments perdus, qui réclame une augmentation des dépenses militaires. Comme ministre de l’Education nationale, Peillon avait déjà eu l’occasion de faire apprécier toute la force de ses convictions civiques en appelant à un « redressement intellectuel et moral (…) à un réarmement moral » -... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2016

Education nationale - défense nationale : les liaisons dangereuses

L’éducation à la défense « vise à faire comprendre [aux élèves] que les militaires servent la Nation […]. Pour remplir pleinement ces missions, les militaires ont besoin du soutien de l’ensemble de la Nation. » Le dernier protocole signé entre les deux ministères de l’Education nationale et de la Défense (20/05/2016), concerne cette fois-ci explicitement les enfants de l’école primaire, soumis à leur tour, après leurs aînés de collège et lycée, à cette forme très particulière d’endoctrinement politique entrée dans les mœurs... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 août 2016

Pour Montebourg et pour le PS, l'obsession d'une jeunesse au garde-à-vous

Plus d’une fois, le PS l’a juré, la main sur le cœur : la jeunesse est une priorité. Entendons bien : au PS, on aime les jeunes mais surveillés, enfermés, encasernés. Après nombre de ses petits camarades, Montebourg s’est lancé dans la campagne présidentielle avec une idée choc pour la jeunesse : rétablir le service national. Rien sur l’échec scolaire et la ségrégation sociale, rien sur le chômage massif des jeunes, rien sur la pauvreté de plus de deux millions d’enfants, en France, dénoncée dans des rapports de l’INSEE... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :