29 avril 2009

Pour la police, il n'y a plus d'enfants

Un élève de 9 ans interpellé à l’école et placé en garde à vue toute l’après-midi ; des ados « frappés, insultés, gazés et laissés au sol les mains menottées dans le dos » ; des jeunes de 13 ans, entièrement déshabillés et menottés ; des bébés en centre de rétention ; de tout jeunes enfants renvoyés brutalement vers des pays lointains. Les policiers s’offrent bien du plaisir avec les jeunes. Le rapport d’activité 2008 de la commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) dresse un tableau inquiétant de certaines pratiques... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 novembre 2008

Au pays des droits de l'enfant-roi...

DEI France a remis son rapport au Comité des droits de l’enfant des Nations Unies. Pour le pays auto-proclamé des droits de l’homme et de l’enfant-roi, le bilan n’est pas terrible... " 2 millions d’enfants sous le seuil européen de pauvreté, 450 000 suivis par l’aide sociale à l’enfance, 300 000 suivis par la justice, enfants en danger et enfants délinquants confondus, environ 15 000 enfants handicapés non scolarisés, nombre d’enfants et de jeunes étrangers accueillis à nos frontières dans des conditions précaires... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 07:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
13 novembre 2008

Appel pour l'interdiction des châtiments corporels contre les enfants

« (...) Pourquoi est-il permis de frapper un enfant alors qu’il est interdit de frapper un homme adulte, une femme, une personne âgée et, en prison, le pire des criminels ? Nos lois ne permettraient-elles d’agresser que les plus faibles ? Les enfants ont le droit d’être élevés sans violence, ce qui ne signifie pas sans fermeté. De multiples études récentes ont montré que difficultés scolaires, délinquance, violence, dépression, alcoolisme, abus de drogues, maladies diverses et même accidents ont très souvent pour... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:42 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :
27 septembre 2008

Droits à..., droits de...

« On sait que, en plus de la reconnaisance de droits-protection spécifiques aux mineurs d’âge, la CIDE (Convention internationale des droits de l’enfant) leur reconnaît la possibilité d’exercer des droits-libertés ; il ne s’agit plus seulement des « droits à... » (l’éducation, la santé, à ne pas être maltraité etc), qui se traduisent en obligations des adultes à l’égard des enfants mais aussi des « droits de... », d’exprimer librement leurs opinions, de se réunir et s’associer, de dire leurs mots dans toute procédure les concernant... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
19 septembre 2008

Les mineurs, on s'en fiche...

Et il faudrait crier victoire ? Quelle indécence ! Parce que le gouvernement, surpris par le mouvement d’opinion, a dû reculer sur Edvige, on en oublie qu’il n’a rien cédé sur l’essentiel : le fichage des mineurs. Les homos, les hétéros, les députés, les lesbiennes, les juifs, les curés, les cégétistes ne seront pas fichés – tant mieux pour eux – mais les enfants de 13 ans, eux, le seront. Le principe le plus contestable de ce fichier réside dans la menace qu’il fait peser sur tout individu « susceptible de porter atteinte à l’ordre... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:07 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :
02 juillet 2008

Fichés à 13 ans

Le rapport Benisti, sur la détection de la délinquance des enfants, même si on l’a combattu, il y a bientôt quatre ans, on n’ y croyait pas tout à fait. Cela paraissait tellement monstrueux, un peu fou à vrai dire de prétendre traquer la délinquance à la maternelle. A la vérité, on y arrive. Ce gouvernement que plus rien ne semble arrêter, vient d’instituer un nouveau fichier qui pourra contenir des données sur les mineurs de 13 ans « susceptibles de porter atteinte à l’ordre public » (Libération, 02/07/2008). Comme avec la rétention... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
15 juin 2008

"Levez la main contre la fessée !"

« Levez la main contre la fessée ! » C’est aujourd’hui à Zagreb que le Conseil de l’Europe lance sa campagne visant à interdire les châtiments corporels. Dix-huit pays d’Europe ont déjà fait ce choix. La France, comme à son habitude, est à la traîne et l’on a vu ces derniers mois l’Education nationale et un chef de gouvernement légitimer les coups donnés dans les salles de classe par des enseignants brutaux. Il faut croire que les violences contre les enfants sont un trait constitutif de l’identité nationale. Une... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:27 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2008

Un élève giflé : contre-pétition

« Nous, citoyens de convictions et de professions diverses, souhaitons par la présente : (...) - Affirmer que dans notre pays, la maltraitance et plus généralement la violence sur enfant n'est pas acceptable quelque forme qu'elle prenne et quelle qu'en soit la raison, et surtout pas des actes de violence injustifiée de la part d'un éducateur professionnel envers un enfant de 11 ans. (...) - Nous élever contre une certaine conception de l'éducation (témoigné par les français en de nombreux endroits) et contre un certain... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:47 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags :
21 février 2008

Lettre ouverte à la défenseure des enfants

J’ai fait parvenir à Dominique Versini, défenseure des enfants, le courrier ci-dessous. [sur Journal d’école depuis le 6 février] Madame, au-delà de l’impact médiatique outrancier auquel l’épisode a donné lieu, la gifle lancée par un enseignant à un élève éclaire d’un jour particulier le peu de cas qu’on semble faire en France, tout spécialement dans les établissements scolaires, de la Convention internationale des droits de l’enfant, pourtant signée par la France, mais aussi, plus simplement, du respect le plus... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 00:30 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2008

Le droit de l'enfant au respect

« Nous dissimulons nos défauts et nos plus viles actions. Sous peine de grave offense, les enfants ne peuvent ni nous critiquer ni même s’apercevoir de nos faiblesses, de nos travers, de nos ridicules. Nous posons aux êtres parfaits et défendons nos secrets, nous le clan au pouvoir, nous la caste des initiés investis des tâches élevées. L’enfant, tout le monde peut le dénuder impunément, le mettre au pilori. Tricheurs professionnels, nous jouons contre les enfants avec des cartes truquées en abattant sous les as de nos qualités les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 00:30 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags :