07 janvier 2016

"... une semi-dictature au nom de la démocratie"

Au printemps 1930 en Allemagne, Brüning devient chancelier. Dans un contexte marqué par un chômage de masse et la montée du nazisme, il mène une politique autoritaire et conservatrice. A travers ses Souvenirs remarquablement intuitifs, Sebastian Haffner, à l’époque jeune magistrat stagiaire à Berlin, raconte cette période de l’histoire avec une acuité, une clairvoyance qui laissent songeur 85 ans plus tard de ce côté-ci du Rhin. « (…) A ma connaissance, le régime de Brüning a été la première esquisse et pour ainsi dire la... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 décembre 2015

Je ne suis pas français

La déchéance de la nationalité, c’était la dernière revendication portée par le FN que le gouvernement n’avait pas encore reprise à son compte. Voilà qui est fait. Après l’état d’urgence, après les perquisitions nocturnes, après les assignations à résidence, après l’interdiction des manifestations, après l’interpellation de militants politiques et associatifs, tout y est, Valls ayant même rajouté à la liste la rétention de sûreté, permettant d’emprisonner sans preuve ou une fois la peine purgée, sans oublier, bien sûr, les multiples... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
22 décembre 2015

Les bouffons de la république

En validant les assignations à résidence, le Conseil constitutionnel a surtout montré le peu de cas qu’il faisait de l’état de droit. Ce n’est pas une surprise. Un conseil dont les membres sont nommés par le chef de l’état et les présidents des deux assemblées, un conseil présidé par un ancien ministre de l'Intérieur, un conseil où siègent les anciens présidents de la république, un conseil dont la seule préoccupation avérée est la défense d'une constitution qui nous vient en droite ligne de ce qu'il faut bien appeler un putsch... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 décembre 2015

Elections : à force de légitimer les représentations de l'extrême-droite

Le résultat des élections régionales, une surprise, vraiment ? Ces dernières semaines ont vu en France, un gouvernement déclarer l’état d’urgence, rétablir les contrôles aux frontières, interdire les manifestations politiques, arrêter des militants, court-circuiter la justice en donnant tous les pouvoirs à la police, afficher paraît-il, un visage de « fermeté », s’interdire toute analyse sur les causes des attentats pour éviter un procès en laxisme et se démarquer de ce que le Premier ministre appelle « la culture... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 novembre 2015

Entre fabrique de l'émotion et récupération politique, "la voix de la France" est toujours là

Une poignée de jeunes croisés dans la rue – à moins qu’ils n’aient été soigneusement sélectionnés – et il n’en faut pas plus au Monde (27/11/2015) pour titrer : « la jeunesse s’empare des symboles républicains ». Au point de départ, l’injonction de Hollande à pavoiser (comme s’il y avait de quoi), à l’arrivée, des médias s’engouffrant avec délectation dans le créneau des clichés, des images faciles et des représentations abusives. Une France tricolore unanime derrière ses morts, derrière son gouvernement ? Une... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
27 novembre 2015

Deuil national : la France enterre les droits de l'homme

Fermeture des frontières, interdiction des manifestations politiques, arrestation de militants politiques ou associatifs, perquisitions policières brutales et arbitraires : dans un courrier adressé au Conseil de l’Europe, la France reconnaît officiellement qu’elle ne respecte plus les droits de l’homme. L’hommage national prend des allures de coup d’état. Mais comme l’opinion publique, majoritairement, approuve, pourquoi se gêner ? B. Girard
Posté par B Girard à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2015

Surtout, donnez leur des images

A côté des brutales descentes de police, le plus souvent sans résultat malgré leur médiatisation très calculée, le couvre-feu imposé à tout un quartier de Sens – 6000 habitants privés de la plus élémentaire liberté de déplacement -  a surtout valeur de symbole : lorsque le préfet, manifestement très fier de lui, fait visiter le quartier à la presse spécialement descendue de Paris pour l’événement, c’est tout l’imaginaire colonial qui se trouve à nouveau mobilisé : c’est un zoo avec ses animaux sauvages qu’on donne en... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 novembre 2015

Hystérie

Ils sont vraiment devenus fous. Adoptée en quelques heures, sans préparation, sans débat avec la société civile, une législation d’exception rallie à l’Assemblée tous les suffrages de l’extrême-droite à l’extrême-gauche, à six exceptions près. Il faut croire que le ver était dans le fruit et que la gauche penchait déjà très à droite depuis pas mal de temps. Interdiction des manifestations politiques, censure d’internet sur simple décision du ministre de l’Intérieur, arrestation de n’importe qui sur un... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 01:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
07 septembre 2015

Réfugiés : obsessions françaises

Au cours de l’université d’été du FN, Le Pen a consacré plus de la moitié de son intervention à la question migratoire. Quelques milliers ou dizaines de milliers de personnes en plus dans un pays de 65 millions d’habitants, il faut croire que ça la perturbe mais elle n’est malheureusement pas la seule. Ces derniers jours, passée l’émotion suscitée par les photos – comme si, auparavant on ne savait rien, comme si Aylan était le premier à mourir dans la Méditerranée – les politiciens français dans leur ensemble ont fait assaut de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 mars 2015

Surveillance

Loi de programmation militaire, projet de loi sur le renseignement, etc. Pas un trimestre sans que de nouvelles mesures ne viennent restreindre toujours plus le champ des libertés, publiques comme privées, la distinction entre les deux sphères n’étant même plus pertinente. La menace terroriste permet et légitime toutes les dérives, alors qu’il apparaît chaque jour plus évident que le terrorisme n’a pas grand-chose à redouter de la surveillance d’internet ou de l’envoi du Charles-de-Gaulle dans le Golfe Persique. L’attaque contre un... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 23:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :