15 juillet 2017

L'armée, la guerre : tabous français entretenus par l'école

Fête nationale, fête militaire, fête guerrière : la présente édition n’a pas dérogé à la règle qui veut que la nation française trouve à s’incarner principalement dans l’armée, dans la guerre. Et comme si les parades militaires, les hymnes et les drapeaux ne suffisaient pas, des annonces politiques sont venues renforcer cette identification que personne, ou quasiment, ne semble vouloir remettre en cause. L’armée : un tabou français Dans un contexte de réduction drastique des déficits publics, la hausse annoncée du budget... [Lire la suite]
23 novembre 2015

Après les attentats, le vieux fantasme d'une jeunesse encasernée

Après les attentats de janvier, l’école avait été la cible d’une violente attaque venue de milieux politiques très divers, complaisamment relayée par les médias, tendant à lui en faire porter la responsabilité : « à l’école, on a laissé passer trop de choses », assurait le Premier ministre.  Aujourd’hui, après un moment de sidération, les vieux réflexes reprennent le dessus avec une revendication venant aussi bien de la droite dure (Bertrand) que de la gauche et spécialement des rangs du Parti socialiste :... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 mars 2015

Dernière initiative de l'Education nationale : un "parcours citoyen" qui sent la caserne

La récente publicité lancée par l’Education nationale autour du « parcours citoyen » des élèves, sa dernière fantaisie – en attente de la prochaine – décline, parmi ses objectifs, la « préparation en amont de la Journée défense et citoyenneté », une exigence très spécifique de l’éducation civique à la française : à défaut de préparer les jeunes à la guerre, l’école se voit assigner pour mission de la leur faire accepter comme allant de soi. Hasard du calendrier ? Rapprochement spécieux ?  Cette... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 novembre 2014

Commémorer 1914, ça sert aussi à faire la guerre

Mais qui en doutait encore ? La commémoration de 1914, ça sert à faire la guerre ou à la justifier. Eventuellement, à grappiller des points dans les sondages d’opinion. En inaugurant, le 11 novembre, le mémorial de Notre-Dame-de-Lorette, François Hollande s’est livré à un exercice dans lequel il excelle : interpréter l’histoire à l’aune de ses considérations personnelles : « La paix (…) ce sont nos militaires qui se battent encore au Mali, qui évitent des massacres en Centrafrique ou nos aviateurs qui en Irak... [Lire la suite]
05 octobre 2014

1914-1918 à l'école : ce n'est plus de l'histoire

La commémoration de la Première guerre mondiale est aujourd’hui suffisamment avancée pour que les réticences qu’elle avait suscitées au fil des mois quant aux motivations de ses instigateurs se trouvent confirmées : dans sa déclinaison scolaire, empêtrée dans des injonctions administratives lourdement insistantes, cette opération mémorielle à grand spectacle n’a guère à voir avec l’histoire. C’est même tout le contraire. Dans un entretien au Monde, Laurent Wirth, président de la commission pédagogique de la Mission du... [Lire la suite]
09 août 2014

1914 - 1944 : la mémoire instrumentalisée

Faire sonner les cloches de toutes les églises de France pour commémorer le début de la Première guerre mondiale : de cette initiative ubuesque, on pourrait à juste titre s’amuser, tant la méthode choisie – une circulaire autoritaire, adressée en pleines vacances d’été à l’ensemble de la population – paraît décalée par rapport aux attentes habituelles en matière de mémoire historique. Indécentes, également, ces invraisemblables cérémonies, défilés, reconstitutions militaires à la limite de l’obscène, censés rappeler aux... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 août 2014

Barenboim : un chemin vers la paix

« Pour ma part, je fais donc ce que je peux : je ne travaille pas pour la paix, en quelque sorte, mais contre l’ignorance (…) Un travail contre l’ignorance et contre les solutions fausses et illusoires. Tout ce que je fais avec l’orchestre du Divan n’a pas pour but d’influencer les politiciens, cela répond à une nécessité intérieure, à l’idée de créer un petit modèle de société avec d’autres valeurs. » Dans La musique est un tout,dont la traduction française vient de paraître (Fayard), Daniel Barenboim revient avec... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mai 2014

Avec l'éducation à la défense, la culture de guerre devient matière d'examen

C’est peu dire que l’intervention militaire de la France au Mali n’a guère suscité jusqu’à présent l’unanimité : un peu partout dans la communauté internationale, des voix autorisées ou des autorités officielles, de nombreux  médias également, font régulièrement part de leurs plus vives réserves sur une opération décidée sans guère de précautions par un chef d’état auquel la constitution française accorde en la matière des droits exorbitants. Une réprobation qui va de soi, dira-t-on, au seul regard de la liberté... [Lire la suite]
11 novembre 2013

11 novembre à l'Ecole : préparer la paix ou préparer la guerre ?

« (…) Ces guerres, je le sais, les chefs d’Etat qui en sont les auteurs criminels, n’osent en accepter la responsabilité ; chacun s’efforce sournoisement d’en rejeter la charge sur l’adversaire. Et les peuples qui suivent, dociles, se résignent en disant qu’une puissance plus grande que les hommes a tout conduit. On entend une fois de plus le refrain séculaire : « Fatalité de la guerre, plus forte que toute volonté », - le vieux refrain des troupeaux, qui font de leur faiblesse un dieu et qui l’adorent. Les hommes ont inventé le... [Lire la suite]
06 novembre 2013

Centenaire de la Première guerre mondiale : l'Ecole entre commémoration et manipulation

Comment commémorer la Première guerre mondiale à l’école primaire ? Inutile de se poser la question. Par une de ces circulaires qui sont sa marque de fabrique, autoritaires et tatillonnes, l’Education nationale a tranché : la mémoire scolaire de l’événement sera patriotique et guerrière. Les établissements sont en effet fermement incités à participer au concours « Les petits artistes de la mémoire », organisé par l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), une association qui se trouve... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,