10 juin 2013

Devant le Parlement des enfants, Peillon réécrit l'histoire

La dernière réunion du Parlement des enfants – une sorte de mise en scène convenue qui voit les responsables politiques faire semblant de prendre les enfants au sérieux pourvu que ces derniers récitent bien leur leçon – a donné l’occasion à Vincent Peillon, endossant ses habits préférés de père la morale, de développer devant son jeune auditoire, sans doute décontenancé, une conception qu’on lui sait chère de l’histoire et de la république, malheureusement sans guère de rapport avec la réalité. Le ton avait été donné par le président... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 14:07 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :
03 juin 2013

Journée de la Résistance : les illusions éducatives du Sénat

En matière de commémorations, la Seconde Guerre mondiale et la Résistance sont plutôt bien loties : journée internationale de commémoration de l'Holocauste du 27 janvier, journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation le dernier dimanche d'avril, capitulation allemande le 8 mai, appel du 18 juin, journée nationale à la mémoire des victimes des persécutions racistes et antisémites du régime de Vichy en juillet. J’en passe sans doute. Une sollicitation dont on retrouve également la trace dans les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2013

Morale laïque : la république disqualifiée

Auditionné par la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale le 30 janvier dernier, Vincent Peillon s’est de nouveau attardé sur la morale laïque qu’il entend promouvoir dans le cadre de la prochaine loi d’orientation sur l’école. Les références historiques dont il a cru bon faire état auprès des députés sont pour le moins hasardeuses, tout comme les vertus magiques prêtées aux leçons de morale chères à l’école de Jules Ferry. « Qu’est-ce qu’une morale laïque ? » s’est interrogé le ministre. « C’est une... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
29 janvier 2013

Les rythmes scolaires contre l'histoire de France

Réforme des rythmes scolaires ? Ou plutôt tempête dans un verre d’eau ? Ce qui devait être une mesure phare de la loi d’orientation a surtout donné lieu à une très médiatique dénonciation du « corporatisme » supposé des enseignants, une campagne dont la virulence contraste curieusement avec la portée réelle de la réforme en question. Une mention toute spéciale sera attribuée au Monde (22/01/2013) pour son fracassant éditorial sur le « lamentable corporatisme étriqué » des profs, ces égoïstes jouant leur... [Lire la suite]
01 janvier 2013

Le gouvernement enterre la Maison de l’histoire de France et déterre l’éducation patriotique et militaire.

Il a suffi d’un simple décret paru au Journal officiel (26 décembre 2012) pour enterrer la Maison de l’histoire de France. Une mesure règlementaire qui met certes fin à l’un des symboles les plus controversés de l’époque sarkozyenne mais qui ne solde probablement pas les comptes en matière de promotion de l’identité nationale, un domaine décidément imperméable aux changements de majorité politique. La Maison de l’histoire de France aux oubliettes, reste l’histoire de France, défendue avec une bien curieuse ardeur par le ministre de... [Lire la suite]
17 décembre 2012

De l'étoile jaune à l'opération pièces jaunes : dérive mémorielle à l'Education nationale

« L’école a un rôle à jouer dans la transmission de la mémoire auprès des enfants et des jeunes ». Si l’on en croit une récente note de service émanant du ministère de l’Education nationale, la mémoire des élèves risque fort de virer au cafouillage. Un cafouillage qui n’est pas sans arrière-pensée. La note de service a pour objet « la préparation de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale (2014-2018) et le soixante-dixième anniversaire des combats de la Résistance, des débarquements, de la... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 novembre 2012

Histoire à l'école, homosexualité, terrorisme : le danger est partout

Dans son analyse des problèmes sociétaux – s’agit-il vraiment d’analyses ? -  et sa vision de l’école, la Droite populaire n’a jamais brillé par sa finesse mais avec le morceau de bravoure de l’un des siens, Nicolas Dhuicq, elle vient de repousser encore plus loin les limites du discours politique. Après avoir longuement réfléchi, ce député UMP de l’Aube, psychiatre de profession, intervenant le 27 novembre à l’Assemblée nationale, croit avoir découvert les causes du terrorisme : l’homosexualité et l’enseignement de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 novembre 2012

11 novembre : la mémoire détournée

La presse locale en raffole : chaque année, les photos d’écoliers rassemblés à l’occasion du 11 novembre devant le monument aux morts de la commune illustrent complaisamment les pages intérieures des quotidiens. Souvent peu nombreux, souvent tout petits, leur présence est comme une sorte de caution apportée par leurs maîtres zélés, soucieux de ne pas déplaire aux autorités locales, à la perpétuation d’une mémoire officielle de commande. Spectateurs plus ou moins obligés d’un rituel à la fois religieux et militaire – hymne... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 novembre 2012

Histoire à l'école : détournement de mineur au Figaro

Avec la publication, dans son édition du 1er novembre, d’une  nouvelle tribune sur l’histoire à l’école, confiée cette fois-ci à un « lycéen de 16 ans » (« représentant d’une jeunesse désenchantée » auto désigné), le Figaro se livre à un détournement de mineur, à moins que ce ne soit un canular. Ce qui me fait douter, ce n’est pas principalement que l’article soit illustré par un portrait supposé de l’auteur et non par sa photo, mais surtout que tout, dans la forme comme dans le fond, sente le copié-collé. En... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
05 octobre 2012

Le Figaro et l'histoire à l'école : une tentative de subversion

La prochaine loi d’orientation censée permettre une « refondation » de l’école s’accompagnera de l’élaboration de nouveaux programmes scolaires. En toute logique, l’écriture des programmes d’histoire – il s’agit en gros, de choisir entre les périodes, le thématiques, de définir des priorités - devrait revenir à des enseignants, des historiens, des didacticiens, des pédagogues, compétents et donc légitimes à un titre ou à un autre, pour définir ce qui doit être enseigné. Encore faudra-t-il que l’autorité politique qui, en la... [Lire la suite]