12 avril 2007

Et derrière le Tartarin de France 2...

C’était hier soir, dans une émission people sur France 2, on débattait de la violence à l’école. La chaîne sut se montrer à la hauteur de sa réputation lorsqu’elle parle éducation : caricaturale, racoleuse, parfaitement ignorante du sujet, incapable de monter un semblant d’enquête sur la question. Parmi les invités, bien sûr, il y avait Tartarin, il est ici chez lui, Tartarin : l’œil torve, la moustache tombante, le verbe haut, le doigt menaçant, interrompant grossièrement ses contradicteurs, hâbleur comme à son habitude, se vantant... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 11:42 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
10 avril 2007

L'éducation est-elle soluble dans la génétique (et dans le brighellisme) ?

Avec ses propos ahurissants sur la nature génétique de la pédophilie, propos repris sur France 2 et étendus au suicide des jeunes – « génétiquement, [les jeunes qui se suicident ] ont une fragilité...il y a un terrain » – Sarkozy ne surprend pas son monde : il est la traduction politique du tristement célèbre rapport de l’Inserm sur les troubles du comportement, paru il y a un peu plus de deux ans, déjà exploité par Benisti avec un rapport non moins célèbre et non moins ridicule, qui prétendait traquer la délinquance dès la... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:09 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
06 avril 2007

Les ghettos sont-ils solubles dans les leçons de mots ?

Face à Vincent Cespedes, il est un peu mal à l’aise, Bentolila, le promoteur des leçons de mots à l’école et de la grammaire de grand-père. Alors que le conseiller préféré de Robien développe son antienne habituelle et s’inquiète de ce que « de plus en plus de nos concitoyens sont désormais condamnés à une communication de proximité, de pure connivence et que cet enfermement leur interdit toute chance de surmonter les inégalités sociales qu'ils subissent », Cespedes lui répond : « Ce qui me gêne, c'est votre présupposé :... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 22:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
05 avril 2007

Brighelli et sa bande : ça trompe énormément

On croyait avoir tout entendu de Brighelli et sa bande, on se trompait. Sur le blog de Brighelli, on peut lire depuis quelques jours qu’Hervé Hamon aurait retourné sa veste et signé la pétition pour la « refondation de l’école » (sic) de Lafforgue, Le Bris et Cie. Vérification faite, un Hervé Hamon, professeur des écoles, apparaît bien dans la liste des signataires mais qui n’a rien à voir avec le journaliste que nous apprécions (« Tant qu’il yaura des élèves »). Il s’agit-là, d’une nouvelle mystification de la clique à Brighelli, où... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 avril 2007

Enfants privés de cantine, élus privés de raison

Neuf enfants de maternelle au pain sec et à l’eau devant leurs camarades, c’est dans notre beau pays, dans notre belle école de la république. Les parents avaient un jour de retard dans le règlement de la cantine. La prochaine fois, il faudra penser à leur mettre un écriteau autour du cou : « enfant pauvre ». http://www.liberation.fr/actualite/societe/245473.FR.php Dans les écoles ou, plus généralement en matière éducative, la stigmatisation des enfants avance à grand pas : les difficultés personnelles ou familiales, loin... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2007

On en rit encore...

Robien vote donc Sarkozy. Ce n’est pas vraiment une nouvelle, même si de leur côté, Le Pen et de Villiers votent Robien. Les arguments de Robien sont à la hauteur du personnage : Sarkozy, affirme-t-il, est un homme « humain, chaleureux, drôle ». Transmis aux enfants de l’école Rampal mais aussi à beaucoup d’autres qui, depuis cinq ans, ont pu apprécier à sa juste mesure l’humanité, la chaleur, la drôlerie du ministre de l’Intérieur. http://www.liberation.fr/actualite/politiques/elections2007/244751.FR.php
Posté par B Girard à 12:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2007

Sois jeune et tais toi

Ouest France racontait dans son édition du 7 février dernier comment dans des « Lettres aux anciens », des collégiens de Brissac (Maine-et-Loire), interpellaient leurs aînés, usant de leur droit d’inventaire, s’inquiétant de l’avenir qu’on leur préparait. http://journaldecole.canalblog.com/archives/2007/02/07/index.html Les anciens en question ont mal pris la chose, obligeant l’enseignante à l’origine des lettres en question à se fendre d’une explication dans la presse locale (Ouest France, 26/03/07). Réaction affligeante et... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 mars 2007

Rien à attendre du ministre (présent ou futur)

Dans une Lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle, André Giordan, professeur à l’université de Genève appelle à une refonte de l’Ecole qui partirait de la base, des établissements. Extraits : « (...) Certains enseignants ont cru aux réformes précédentes, ils ont été trompés ; après trente ans de remaniements incessants et inutiles, ils ont compris. Ils savent que tous les changements promis ne sont que des effets d’annonce pour ministre en manque de publicité (...) L’école ne peut se changer par décret, les oukases... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 mars 2007

Profs agressés : il y a "profs" et "profs"

Vendredi soir, des individus encagoulés, armés de matraques et de barres de fer, ont brutalement agressé deux enseignants qui sortaient de leur lycée, rue de Vaugirard à Paris. L’un d’entre eux, grièvement blessé à la main, s’est vu prescrire une ITT de 70 jours. Habituellement, dans des circonstances analogues, Robien convoque illico la presse, puis, escorté de micros et caméras, rend visite à l’établissement  en question avant d’annoncer, généralement, une nouvelle circulaire qui résoudra le problème. Dans le cas présent, à... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 mars 2007

Ministre de la morgue et du mépris

Avec Robien, on croyait avoir atteint un sommet insurpassable dans la morgue et le mépris. On se trompait. Constatant que les enseignants en grève aujourd’hui sont moins nombreux qu’en décembre, il a déclaré sur LCI : « En tout cas, s'il y a moins d'enseignants [grévistes] c'est que, naturellement, ils ont compris que les mesures de justice sociale que j'ai pu prendre sont pour les professeurs et en faveur des élèves". Se gargarisant de ce qu’il appelle sa « refondation » de l’école primaire, il a ajouté : « ceux et celles... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]