24 septembre 2005

Le mauvais élève et le gentil docteur

Parents, attention ! Votre enfant a séché un cours l’année dernière ? Votre enfant a encore fait cinq fautes à sa dictée ? Votre enfant ne connaît pas ses tables de multiplication ?  Votre enfant est timide ? Ou, au contraire, il s’est mis en colère ? Tremblez, parents, votre enfant est un futur délinquant. La solution : le dépistage dès l’âge de trois ans par le corps médical qui, à l’aide d’une petite piqure ou de la pilule bien choisie, saura remettre le futur criminel dans le droit chemin. En attendant – au rythme où nous... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2005

Répression à l'école : efficacité limitée

De tous les pays d’Europe, l’Angleterre est sans doute celui où le taux d’absentéisme des élèves est le plus élevé : l’an passé, un élève du secondaire sur quatre a séché les cours. Et ceci, malgré les 900 millions de livres dépensés par le gouvernement pour y faire face et malgré, également, un appareil répressif particulièrement brutal, les parents passibles d’amende et même de prison. Les dernières enquêtes parues montrent que le phénomène continue de progresser. Et si, au lieu de punir encore et toujours, on s’interrogeait sur les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2005

Humiliations

Ce n’est pas nouveau mais c’est bien qu’on en parle de temps en temps. Pierre Merle, sociologue,  revient sur ce qui ressemble à une spécialité éducative bien française : l’humiliation (L’élève humilié, PUF). Oh certes, c’est moins voyant qu’autrefois – quoique les coups et les brimades n’aient pas disparu des écoles – mais les violences verbales, les attitudes désobligeantes, les vexations habilement calculées, autant de brutalités dont sont la cible des élèves qui, à un titre ou à un autre, posent problème à certains... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2005

Quand l'école de la république fait le lit de l'extrême-droite

Attention ! Dans le texte ci-dessous, regardez bien où s'ouvrent et se ferment les guillemets...   L'école d'aujourd'hui est "une machine à produire de l'échec (...) Comme on ne peut obtenir que tous les élèves soient également intelligents, on préfère qu'ils soient tous également ignorants". La faute en incombe aux "pédagogues soixante-huitards. (...) Les professeurs sont devenus des animateurs (...). Des générations entières sont sacrifiées (...) la jeunesse est ensauvagée".   L'école devra "réhabiliter les notions... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2005

Malaise en collège

Une récente enquête publiée par l’Institut de prévention et d’éducation pour la santé vient confirmer ce que l’on sait déjà : les 11-15 ans sont de plus en plus nombreux à souffrir de leur collège. Plusieurs facteurs expliquent ce rejet : l’ennui, secrété par des journées de travail beaucoup trop longues, la pression familiale, les sanctions toujours plus lourdes, l’autoritarisme des enseignants, le poids des notes. Toutes les études parues depuis plusieurs mois confirment cet état de fait et il est affligeant de voir comment une... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juillet 2005

La pédagogie plutôt que l'armée

Dernière lubie du pouvoir pour tenter de remédier au chômage des jeunes : le service militaire adapté (SMA). Des volontaires de 18 à 21 ans recevraient donc dans des casernes désaffectées une formation débouchant sur un emploi. On rêve ! Tout cela serait assuré par d’anciens militaires rémunérés (leur retraite ne leur suffit pas ?) mais aussi par des enseignants détachés de l’Education nationale : l’Education nationale, qui supprime à la rentrée 3000 postes d’enseignants dans le secondaire, trouve néanmoins le moyen de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2005

De quoi je me mêle ?

On n’est pas vraiment surpris, même si c’est arrivé plus vite que prévu : quelques jours après sa nomination à l’Intérieur, Sarkozy s’est cru autorisé à s’exprimer devant les députés sur l’éducation en ZEP. Aucune compétence, aucune légitimité pour le faire – on doute qu’il en  ait averti de Robien – mais il le fait quand même. Je parle de tout, je suis partout, je brasse de l’air, je m’incruste, je ments comme je respire, je délire, j’invective et, avant deux ans, je trône à l’Elysée. Au-delà de l’ambition... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2005

J'ai fait un rêve

Bon, me direz-vous, ce n’est peut-être pas grand chose mais par les temps qui courent, un petit plaisir, c’est toujours ça de pris : vendredi soir, on a échappé à Baroin. Comprenez que le ministère de l’EN lui a échappé pour être attribué finalement à de Robien. Parce que Baroin, on connaît : il avait été le premier, il y a deux ans, à réclamer pour les élèves le port de l’uniforme et c’est là la seule préoccupation éducative dont il ait jamais fait part. Après lui, il y eut Darcos et ses propos minables sur les jeunes... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2005

Le pays où l'enfant n'est pas roi

Dans « 15 millions d’enfants à défendre », chez Albin Michel, Claire Brisset, Défenseure des enfants,  fait part de ses réflexions, des ses inquiétudes, de son indignation sur le sort des enfants aujourd’hui en France. Des cas, elle en évoque à la pelle : ce nouveau-né, arraché à sa mère parce que celle-ci souffrait de « béance narcissique » ( sic), ces enfants arrêtés et menottés par la police en pleine classe pour des bagatelles, le scandale des petits étrangers détenus de façon inhumaine dans les zones de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 14:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 avril 2005

Les menottes à 5 ans, la prison à 15 ans

Une écolière de 5 ans arrêtée et menottée en pleine classe par trois policiers. Trois molosses, pour maîtriser une écolière qui ne fait même pas ses 5 ans. « Il n’y avait rien d’autre à faire», ont affirmé sans rire les instits, pas dérangés le moins du monde par le fait que l’un d’entre eux, au lieu de faire son boulot d’instit qui consistait présentement à calmer la fillette en question, était occupé à filmer la scène avec un camescope. Bien sûr, ça se passe aux USA, le pays de la peine de mort, des 2 millions de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 15:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]