31 mai 2010

Pourquoi Chatel se gênerait-il ?

Pour aller jusqu’au bout de sa logique budgétaire à l’EN (voir le Café pédagogique d’aujourd’hui), c’est que le gouvernement se sent vraiment très fort. Mais à vrai dire, en dehors des profs désobéisseurs, qui lui a vraiment donné du fil à retordre ? Au risque de lasser, il faut quand même répéter que le régime en place depuis trois ans – et pas seulement pour ce qui touche à l’Ecole – ne respecte en rien les principes ni les règles courantes de la démocratie : une politique et une gestion des affaires qui se réduisent au coup de... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 21:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
30 mai 2010

Jet de bouteille

Atelier sur le respect, lettre ouverte à tous les élèves, recherche active du délinquant, le principal du collège Michel Flores de Beauvais craindrait-il pour son poste après l’épisode du jet de bouteille d’eau lors de la visite de Sarkozy mardi dernier ? Mais finalement, le principal était-il obligé de lui ouvrir ses portes et, à vrai dire, de lui servir la soupe ? Véronique Soulé observe que pour le seul mois de mai, Sarkozy a consacré quatre interventions à la violence scolaire, son thème de prédilection, pour, bien sûr, ne rien... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2010

Confirmations

Le tribunal correctionnel de Laon a condamné à deux mois de prison avec sursis une mère de famille dont les deux filles avaient pris l’habitude de sécher les cours en collège (Ouest France, 21/05/2010). Une décision qui confirme que : - alors que Ciotti n’en finit pas de parader devant les caméras avec sa proposition de supprimer les allocs, il n’est pas besoin d’un nouveau texte contraignant pour lutter contre l’absentéisme. On le savait déjà. - la justice ne manque pas de serviteurs zélés prêts à rendre les décisions les... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 18:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 mai 2010

Une leçon d'éducation civique

Les faits se déroulent à l’école publique de Saint-Jean-d’Assé, petite commune voisine du Mans (Ouest France, 18/05/2010). 260 euros ramassés pour la tombola de l’école disparaissent dans le bureau de la directrice. Coupables désignés : les élèves. Manifestement très sensible au climat sécuritaire ambiant, la directrice appelle sans hésiter les gendarmes en présence desquels les enseignants se livrent sans états d’âmes apparents à une fouille au corps sur tous les élèves de CM2. Comme dans une série télévisée, un gendarme menace : «... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
09 mai 2010

Dette

Si la crise grecque pouvait avoir au moins une vertu, ce serait d'exposer au grand jour le scandale des budgets militaires. Imposer 10 milliards d’euros d’économie aux plus modestes dans un pays qui dépense déjà plus de 5 milliards pour son armée devrait quand même ouvrir les yeux à une opinion publique, pas seulement grecque, qui a toujours fait preuve d’un coupable aveuglement sur le sujet. On saura gré à D. Cohn-Bendit d’avoir levé le lièvre des exportations d’armement de la France, 3e exportateur mondial, bien qu’il n’ait fait que... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 14:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 mai 2010

Le Snalc, nostalgique des maisons de correction

Après la conférence de presse de Sarkozy, le Snalc « considère que le seul point positif du discours présidentiel est constitué par l'annonce de la création d'établissements spécialisés pour élèves délinquants. » A ma connaissance, c’est la première fois qu’on entend une organisation syndicale enseignante se livrer à un amalgame entre élèves difficiles et délinquance. On comprend mieux que le Snalc ait été l’inspirateur quasi unique de la politique gouvernementale au cours des dernières années. Il est néanmoins permis de se demander... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
05 mai 2010

C'est Sarkozy qui fait peur

Le dernier discours de Sarkozy – en attendant le prochain, qui ne saurait tarder – sur la violence en milieu scolaire aura au moins réservé une heureuse surprise : les élèves perturbateurs se chiffreraient en France au nombre de 200 à 300, puisque Sarkozy envisage l’ouverture d’une dizaine d’internats regroupant chacun 20 ou 30 élèves. 200 à 300 élèves « perturbateurs » sur un total de 12 millions d’élèves, est-ce bien nécessaire dans ces conditions d’ameuter l’opinion publique avec un sujet aussi anodin ?   Les mesures... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 20:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
05 mai 2010

Il est partout

Avec le rapport de l’institut Montaigne, c’est reparti pour un tour sur le thème de l’école où l’on n’apprend plus rien. Un rapport dont la nouveauté ne saute pas aux yeux puisqu’il ne fait que reprendre les études Pirls et Pisa dont on a déjà longuement parlé. Ce think thank très à droite, qui ne jure que par la déréglementation et la libéralisation – au sens de la liberté du renard dans le poulailler – omet quand même de signaler que les remèdes tentés par la droite depuis huit ans n’ont fait qu’aggraver la situation. Détail... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 16:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 mai 2010

Un éminent économiste

La délinquance coûterait en France chaque année quelque 115 milliards d’euros (le Figaro, 05/05/2010). Si c’est un « éminent économiste et mathématicien », professeur émérite à Lyon III qui vous le dit, il n’y a aucune raison d’en douter. Même quand l’éminent économiste et mathématicien en question s’appelle Jacques Bichot, dont la presse oublie unanimement de rappeler le CV : responsable de la très droitière Union des Familles en Europe et, de son propre aveu, nostalgique du franquisme, il est un des membres influents de la mouvance... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 07:41 - Commentaires [7] - Permalien [#]
03 mai 2010

Bertrand, délinquant

Bertrand, le très excité secrétaire général de l’UMP, a déclaré aujourd’hui que l’absentéisme « était la première marche d’une forme de délinquance » (Vousnousils, 03/05/2010). On comprend ainsi mieux la dérive de Pasqua. Le discours de la droite, qui assimile échec scolaire et délinquance n’est pas nouveau (cf le rapport Benetti d’il y a quelques années) mais, dit aussi crûment, est la marque d’un parti politique prêt à tout pour se maintenir au pouvoir. On peut quand même espérer que les parents d’élèves délinquants… pardon... [Lire la suite]
Posté par B Girard à 17:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]